Tour de France 2011 : Thor Hushovd récidive dans la 16e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 16e étape.
Source : Maxxl2.

19 juillet 2011. – La 16e étape du Tour de France 2011, tracée sur 162,5 kilomètres d'un parcours vallonné entre Saint-Paul-Trois-Châteaux, en Rhône-Alpes, et Gap, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a vu la victoire du Norvégien Thor Hushovd devant son compatriote Edvald Boasson Hagen et le Canadien Ryder Hesjedal. Dix-huitième, le Français Thomas Voeckler conserve le maillot jaune de leader du classement général sur ses épaules.

Parcours

Les coureurs devront escalader le col de Manse avant de revenir sur Gap.

Si Saint-Paul-Trois-Châteaux n'a encore jamais accueilli le Tour, Gap, ville-étape à vingt reprises, est un classique dans la transition vers les Alpes, assurée par cette étape en faux-plat montant durant de longs kilomètres, jusqu'à Gap, où il restera pourtant plus de vingt kilomètres à parcourir. Les coureurs effectuent en effet une boucle pour aller chercher le col de Manse (1 268 mètres pour 9,5 kilomètres à 5,2 %) avant de plonger dans la fameuse descente de La Rochette où, en 2003, Joseba Beloki avait lourdement chuté alors que le futur vainqueur du Tour Lance Armstrong s'était livré à un cyclo-cross à travers champs pour l'éviter. Alexandre Vinokourov en avait profité pour s'adjuger l'étape. L'an dernier, Sérgio Paulinho avait battu son compagnon d'échappée Vasil Kiryienka d'un boyau sur la ligne d'arrivée. Il est donc probable que les attaquants puissent cette fois aller au bout et se disputer la victoire, le profil les favorisant et les équipes de leaders étant moins enclines à mener la poursuite à la veille de la décisive trilogie alpestre.

Déroulement

Thor Hushovd, vainqueur de l'étape, vêtu du maillot jaune de leader du classement général lors du ravitaillement de la 8e étape à Tralaigues.
Source : Global Ref.

Après d'innombrables tentatives, il faut attendre plus de cent kilomètres de course disputés à un rythme effréné pour voir la bonne échappée se dessiner composée de dix hommes : les Norvégiens Thor Hushovd (Garmin-Cervélo), accompagné de son coéquipier canadien Ryder Hesjedal, et Edvald Boasson Hagen (Team Sky), l'Allemand Tony Martin (HTC-Highroad), le Français Jérémy Roy (FDJ), le Belge Dries Devenyns (Quick Step), l'Italien Marco Marcato (Vacansoleil-DCM), l'Espagnol Alan Pérez (Euskaltel-Euskadi), le Russe Mikhail Ignatiev (Team Katusha) et l'Ukrainien Andriy Grivko (Astana).

Alors que la pluie s'invite à nouveau sur la route du Tour, l'écart monte rapidement à six minutes, lors du passage au sprint intermédiaire de Veynes, où Devenyns passe sans discussion devant Roy et Martin, alors qu'il n'y a, de même, aucune bagarre pour la quatorzième place synonyme de deux unités entre les prétendants au maillot vert dans le peloton.

Entre temps, les Français Samuel Dumoulin (Cofidis) et Fabrice Jeandesboz (Saur-Sojasun) ainsi que le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank), qui ont manqué la bonne échappée, se sont intercalés en chasse, mais, avec un retard supérieur à deux minutes, ils abdiquent rapidement et se font reprendre par un peloton mené par les coureurs de l'équipe AG2R La Mondiale, pénalisé d'avoir eux aussi manqué l'échappée.

Déjà, les dix premiers passent dans Gap et vont chercher le col de Manse, unique difficulté du jour classée en deuxième catégorie, moment choisi par Ignatiev pour accélérer, ce qui lui vaudra le prix de la combativité. Du coup, après de multiples attaques vaines, notamment de Devenyns, Pérez ou Grivko, le groupe explose derrière le Russe, rejoint puis déposé par Hesjedal, qui franchit le sommet en tête et glane cinq points au classement de la montagne.

Mais le fait du jour se situe davantage à l'arrière, puisque le triple vainqueur de la Grande Boucle, l'espagnol Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard), passe à l'offensive et écrème considérablement le peloton, avant d'attaquer de nouveau, cette fois seulement suivi par son compatriote Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) et l'Australien Cadel Evans (BMC Racing), le reste des favoris étant piégé.

Dans la célèbre descente de La Rochette, les deux Scandinaves Boasson Hagen et Hushovd reviennent sur Hesjedal. Pris en tenaille entre deux membres de la formation Garmin-Cervélo, Hagen est battu sur la ligne par son aîné, le champion du monde Hushovd, qui s'adjuge un deuxième succès sur cette édition, le dixième au total. La Norvège a beau ne posséder que deux concurrents au Tour, ils auront chacun remporté des victoires d'étapes.

Enfin, les favoris se jettent également à l'eau — la route est en effet détrempée — dans La Rochette. Evans prend tous les risques et réalise la descente la plus rapide, trois secondes devant Contador et Sánchez, mais termine surtout avec 21 secondes d'avance sur un groupe, réglé par l'Espagnol José Joaquín Rojas (Movistar), de douze coureurs, dont le maillot jaune français Thomas Voeckler (Europcar) et les autres favoris, à l'exception notable du Luxembourgeois Andy Schleck (Leopard-Trek), grand perdant du jour distancé dans la descente, qui perd 48 secondes sur Voeckler, et de l'Italien Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), qui concède pour sa part 33 secondes. Le Français Arnold Jeannesson (FDJ) a lui chuté sans gravité.

Si les prétendants à la victoire finale — désormais au nombre de huit — s'étaient mutuellement neutralisés dans les Pyrénées, la bataille a bien débuté au pied des Alpes, théâtre des trois prochaines étapes.

Classements

Étape

1. Flag of Norway.svg Norvège Thor Hushovd Garmin-Cervélo en 3 h 31 min 38 s
2. Flag of Norway.svg Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky + 0 s
3. Flag of Canada.svg Canada Ryder Hesjedal Garmin-Cervélo 2 s
4. Flag of Germany.svg Allemagne Tony Martin HTC-Highroad 38 s
5. Flag of Russia.svg Russie Mikhail Ignatiev Team Katusha 52 s
6. Espagne Espagne Alan Pérez Euskaltel-Euskadi 1 min 25 s
7. Flag of France.svg France Jérémy Roy FDJ m.t.
8. Flag of Italy.svg Italie Marco Marcato Vacansoleil-DCM 1 min 55 s
9. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Dries Devenyns Quick Step m.t.
10. Flag of Ukraine.svg Ukraine Andriy Grivko Astana 1 min 58 s

Général

1. Flag of France.svg France Thomas Voeckler Europcar en 69 h 56 s
2. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing + 1 min 45 s
3. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 1 min 49 s
4. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek 3 min 3 s
5. Espagne Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 3 min 26 s
6. Espagne Espagne Alberto Contador Saxo Bank-Sungard 3 min 42 s
7. Flag of Italy.svg Italie Ivan Basso Liquigas-Cannondale 3 min 49 s
8. Flag of Italy.svg Italie Damiano Cunego Lampre-ISD 4 min 1 s
9. Flag of the United States.svg États-Unis Tom Danielson Garmin-Cervélo 6 min 4 s
10. Flag of Colombia.svg Colombie Rigoberto Urán Team Sky 7 min 55 s

Points

1. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad 319 pts
2. Espagne Espagne José Joaquín Rojas Movistar 285 pts
3. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 250 pts

Montagne

1. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jelle Vanendert Omega Pharma-Lotto 74 pts
2. Espagne Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 72 pts
3. Flag of France.svg France Jérémy Roy FDJ 45 pts

Jeune

1. Flag of Colombia.svg Colombie Rigoberto Urán Team Sky en 69 h 8 min 51 s
2. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis + 1 min 7 s
3. Flag of France.svg France Pierre Rolland Europcar 1 min 58 s

Équipe

1. Flag of the United States.svg États-Unis Garmin-Cervélo en 206 h 31 min 24 s
2. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Leopard-Trek + 7 min 1 s
3. Flag of France.svg France Europcar 8 min 14 s

Combativité

Sources

Sources francophones
Sources anglophones