Tour de France 2011 : Luis León Sánchez émerge dans la 9e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 9e étape.
Source : Yves LG.

10 juillet 2011. – La 9e étape du Tour de France 2011, tracée sur 208 kilomètres d'un parcours de moyenne montagne entre Issoire et Saint-Flour, en Auvergne, a vu la victoire de l'Espagnol Luis León Sánchez devant les Français Thomas Voeckler, qui endosse le maillot jaune de leader du classement général au détriment du Norvégien Thor Hushovd, et Sandy Casar au terme d'une journée marquée, à nouveau, par de nombreuses chutes.

Parcours

L'ascension du Pas de Peyrol constitue l'un des moments forts de la traversée du Massif central.
Source : Anthospace.

Le schéma pourrait bien être similaire à la veille, particulièrement à la faveur d'une échappée. Mais cette neuvième étape est même jugée plus dure que la précédente, d'abord de par sa longueur de 208 kilomètres, puis aussi et surtout à cause de la répétition des difficultés, puisque l'on en compte pas moins de huit répertoriées sur un parcours qui, de l'avis unanime des coureurs qui l'ont reconnu, ne comporte « pas un mètre de plat ». Depuis Issoire, on retrouve notamment le col du Pas de Peyrol (1 589 mètres), le col du Perthus (1 309 mètres) ou le col de Prat de Bouc (1 392 mètres) pour enfin en découdre avec la montée des Orgues vers Saint-Flour. Richard Virenque s'y est imposé en 2004, posant les jalons d'un septième maillot à pois. Les prétendants à ce bien sont attendus à l'avant pour faire certainement partie des animateurs d'une journée difficile à contrôler pour un peloton qui s'amenuisera au fil des kilomètres.

Déroulement

Luis León Sánchez, vainqueur de l'étape, lors du prologue du Tour de Romandie 2011 à Martigny.
Source : Rama.
Thomas Voeckler, nouveau leader du classement général, au départ de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2011.
Source : Thomas Ducroquet.

Après plusieurs tentatives, c'est dans la première difficulté du jour, la côte de Massiac, que la bonne échappée se dégage, sous l'impulsion du Français Thomas Voeckler (Europcar), rejoint par son compatriote Sandy Casar (FDJ), les Espagnols Luis León Sánchez (Rabobank) et Juan Antonio Flecha (Team Sky) ainsi que les Néerlandais Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM) et Niki Terpstra (Quick Step). Voeckler passe en tête et prend deux points contre un pour Hoogerland.

En revanche, d'autres Bataves sont moins à la fête à l'arrière de la course : Robert Gesink (Rabobank), candidat au podium et au maillot blanc, connaît un bref passage à vide à cause de blessures dues à une chute survenue au cours de la cinquième étape qui a d'ailleurs eu raison de son coéquipier espagnol Juan Manuel Gárate, touché au bras et non-partant ce matin ; Wout Poels (Vacansoleil-DCM), qui avait terminé la veille avec la voiture-balai, épuisé et dernier à 28’48”, tout juste dans les délais impartis, souffre toujours de problèmes digestifs et abandonne quelques kilomètres plus loin.

Si une chute en début d'étape impliquant notamment l'Espagnol Haimar Zubeldia (Team RadioShack), le Danois Lars Bak (HTC-Highroad), le Britannique David Millar (Garmin-Cervélo) et le Kazak Andrey Zeits (Astana) ne produit pas de dégât, le champion de Russie Pavel Brutt (Team Katusha), l'un des premiers attaquants de la journée, et l'Espagnol Amets Txurruka (Euskaltel-Euskadi) n'ont pas la même chance et doivent renoncer.

Au pied du Pas de Peyrol, plus haut col routier du Massif central, le favori à la victoire finale de ce Tour, l'Espagnol Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard), est pris dans un accrochage, heurté par le Russe Vladimir Karpets (Team Katusha), à première vue sans conséquence. Le Pistolero se plaindra toutefois de douleurs au genou à l'arrivée. Dans l'ascension, l'avantage de l'échappée tourne autour des 3’30” alors que Terpstra doit lâcher prise dans les portions les plus raides, à l'image de son coéquipier champion de France Sylvain Chavanel (Quick Step), blessé à l'épaule et à la peine en queue de peloton. Au sommet, Voeckler devance d'un rien Hoogerland pour les cinq points attribués. Tandis que le premier poursuit son effort dans la descente, le second le coupe et perd le contact avec le reste du groupe, se faisant quelques frayeurs dans des virages.

C'est précisément à cet endroit qu'une importante chute a lieu en tête de peloton. Le leader kazakh de l'équipe Astana Alexandre Vinokourov, qui disputait sa dernière Grande Boucle, plonge dans le ravin et se fracture le fémur. De son côté, le Belge Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), cinquième du Tour 2010, se casse l'omoplate et est victime d'un pneumothorax. Son coéquipier et compatriote Frederik Willems ainsi que le rouleur américain David Zabriskie (Garmin-Cervélo) doivent eux abdiquer pour des fractures de la clavicule et du poignet. Par contre, Andreas Klöden, le seul des quatre coureurs protégés de Team RadioShack à avoir été épargné par les chutes jusqu'ici, peut repartir, étant également tombé.

Encore sous le choc, le peloton ralentit brusquement son rythme, laissant grimper l'écart avec l'échappée, où Hoogerland a pu revenir, jusqu'à 7’46”, ce qui installe les cinq hommes de tête, qui n'avaient bénéficié jusque-là que d'une avance assez faible, dans un fauteuil pour la victoire d'étape. Au sommet du col du Perthus, Hoogerland prend sa revanche sur Voeckler en décrochant les cinq points, le Français se désintéressant du classement de la montagne pour concentrer ses efforts sur le maillot jaune qui, désormais, lui tend les bras. La situation est identique au col de Cère, à la côte de la Chevade et au col de Prat-de-Bouc avec la première place pour Hoogerland.

Emmené par les Omega Pharma-Lotto du Belge Philippe Gilbert, qui ne sont plus que six en course, et les Garmin-Cervélo du leader du classement général norvégien Thor Hushovd, le peloton qui s'est remis en marche éprouve toute les peines du monde à faire baisser l'écart sous les 4’30”. C'est là que le drame survient : un véhicule d'Euromedia siglé France Télévisions commet une erreur de dépassement et percute l'échappé Flecha, qui entraîne avec lui Hoogerland. Ce dernier fait un vol plané pour retomber dans des fils barbelés. Les deux coureurs remontent sur leur vélo, le Néerlandais étant le plus gravement touché, coupé à la jambe.

Ne reste plus en tête que trois doubles vainqueurs d'étapes sur l'épreuve : Voeckler, qui prend un point dans la côte du château d'Alleuze, Casar et Sánchez. Auparavant, Casar remporte le sprint intermédiaire de Neuvéglise devant Voeckler, Sánchez et Flecha, sur le point d'être repris par un peloton amoindri où le maillot vert Gilbert, profitant de l'absence de son rival espagnol José Joaquín Rojas (Movistar), malade et décroché dans le grupetto, glane sans opposition la cinquième place synonyme de onze unités pour le classement par points.

Mais le trio est déjà dans la montée des Orgues, ascension finale. Après avoir tergiversé sur quelques mètres, Voeckler lance la bagarre mais est déposé par Sánchez, qui va chercher le gain de l'étape devant l'Alsacien et le Francilien. Sept ans après s'être révélé aux yeux du grand public grâce à dix jours en jaune en 2004, Thomas Voeckler retrouve, lui, la précieuse tunique au détriment d'Hushovd, largué dans la dernière difficulté, pendant que Gilbert règle un groupe de treize coureurs pour la quatrième place devant le Slovaque Peter Velits (HTC-Highroad), quatre minutes après le vainqueur, au terme d'une journée chaotique qui restera dans les mémoires.

Attardés à près de dix-sept minutes, Hoogerland et Flecha reçoivent tous les deux, à titre exceptionnel, le prix de la combativité. En pleurs sur le podium, Hoogerland reprend également le maillot à pois, même s'il semble compromis qu'il puisse le défendre à l'avenir, tandis que Flecha, suivant une consigne de sa formation Team Sky, décline son prix.

Les 180 rescapés de cette première semaine difficile, puisque dix-huit abandons, dont pas moins de huit sur cette seule neuvième étape, ont déjà été enregistrés, ont droit, demain, à une première journée de repos tant attendue, qui reste dans le Cantal, au Lioran.

« Certains se rendent sur le Tour comme d'autres partent en safari en Afrique. En caricaturant un peu, le Tour ressemble désormais à un grand jardin zoologique, avec les coureurs dans le rôle des animaux. C'est tout juste si on ne leur lance pas des cacahuètes… »

Rodrigo Beenkens, journaliste à la RTBF

Classements

Étape

1. Espagne Espagne Luis León Sánchez Rabobank en 5 h 27 min 9 s
2. Flag of France.svg France Thomas Voeckler Europcar + 5 s
3. Flag of France.svg France Sandy Casar FDJ 13 s
4. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 3 min 59 s
5. Flag of Slovakia.svg Slovaquie Peter Velits HTC-Highroad m.t.
6. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing m.t.
7. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek m.t.
8. Flag of Germany.svg Allemagne Tony Martin HTC-Highroad m.t.
9. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek m.t.
10. Flag of Italy.svg Italie Damiano Cunego Lampre-ISD m.t.

Général

1. Flag of France.svg France Thomas Voeckler Europcar en 38 h 35 min 11 s
2. Espagne Espagne Luis León Sánchez Rabobank + 1 min 49 s
3. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing 2 min 26 s
4. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 2 min 29 s
5. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek 2 min 37 s
6. Flag of Germany.svg Allemagne Tony Martin HTC-Highroad 2 min 38 s
7. Flag of Slovakia.svg Slovaquie Peter Velits HTC-Highroad m.t.
8. Flag of Germany.svg Allemagne Andreas Klöden Team RadioShack 2 min 43 s
9. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 2 min 55 s
10. Flag of Denmark.svg Danemark Jakob Fuglsang Leopard-Trek 3 min 8 s

Points

1. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 217 pts
2. Espagne Espagne José Joaquín Rojas Movistar 172 pts
3. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad 153 pts

Montagne

1. Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas Johnny Hoogerland Vacansoleil-DCM 22 pts
2. Flag of France.svg France Thomas Voeckler Europcar 16 pts
3. Flag of the United States.svg États-Unis Tejay Van Garderen HTC-Highroad 5 pts

Jeune

1. Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas Robert Gesink Rabobank en 38 h 39 min 12 s
2. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis + 51 s
3. Flag of France.svg France Arnold Jeannesson FDJ 1 min 20 s

Équipe

1. Flag of France.svg France Europcar en 115 h 3 min 31 s
2. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Leopard-Trek + 32 s
3. Flag of the United States.svg États-Unis Team RadioShack 1 min 2 s

Combativité

Abandons

Sources

Sources francophones
Sources anglophones