Tour de France 2011 : Edvald Boasson Hagen l'emporte dans la 6e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 6e étape.
Source : Yves LG.

7 juillet 2011. – La 6e étape du Tour de France 2011, tracée sur 226,5 kilomètres entre Dinan, en Bretagne, et Lisieux, en Basse-Normandie, a vu la victoire du Norvégien Edvald Boasson Hagen devant l'Australien Matthew Goss et le porteur du maillot jaune de leader du classement général Thor Hushovd, autre Norvégien, qui conserve donc son bien, au sprint.

Déroulement

Edvald Boasson Hagen, vainqueur de l'étape, lors de la présentation des équipes du Tour 2010 à Rotterdam.
Source : Haggisnl.

Dès le sixième kilomètre, ils sont cinq à prendre la poudre d'escampette : les Néerlandais Lieuwe Westra et Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM), tous deux déjà à l'attaque respectivement lors de la première et de la quatrième étape, le Français Anthony Roux (FDJ), l'Italien Adriano Malori (Lampre-ISD) et le Colombien Leonardo Duque (Cofidis). Sur un tracé qui passe à proximité de plages connues pour avoir été le théâtre du Jour le plus long, l'avance du quinté tarde à croître en raison de contre-attaques que le peloton est déterminé à anéantir. Mais une fois son but atteint, ce dernier laisse filer et l'écart grimpe jusqu'à 11’35”, soit le plus élevé depuis le départ de Vendée, dans cette sixième étape qui est, comme l'an passé, aussi la plus longue en son genre avec pas de moins de 226,5 kilomètres à parcourir à travers cinq départements différents.

Classée en troisième catégorie, la première difficulté de la journée, la côte de Saint-Michel-de-Montjoie voit Hoogerland aller chercher deux points devant Roux, qui en hérite d'un, permettant au premier de s'emparer provisoirement du maillot à pois.

En revanche, au sprint intermédiaire pour le classement par points de Vassy, Roux bat Duque, Westra, Malori et Hoogerland. Pour la deuxième fois depuis le début de ce Tour, les sprinters vont disputer la sixième place qui offre dix points, à l'avantage du vainqueur britannique de la veille Mark Cavendish (HTC-Highroad) devant notamment l'Espagnol José Joaquín Rojas (Movistar) et l'Américain Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), qui se consolent avec chacun neuf et huit unités.

Sous la pluie persistante, Roux parvient inverser la tendance face à Hoogerland dans la côte de Bourg d'Ouilly en glanant les deux points, n'assurant pas encore mathématiquement le Néerlandais de la première place du classement de la montagne pendant que l'écart ne cesse de diminuer sous l'impulsion de l'équipe HTC-Highroad. Néanmoins, un autre Batave, Robert Gesink (Rabobank), candidat au podium et au classement du meilleur jeune, grimace à l'arrière de l'éventail à la suite de sa chute d'hier mais réussit à s'accrocher. Le champion de France Sylvain Chavanel (Quick Step), touché à l'épaule, est, lui, carrément distancé dans un groupe de vingt coureurs principalement constitué de blessés, pointé à plus de douze minutes à l'arrivée. Le Biélorusse Vasil Kiryienka (Movistar) l'a déjà été depuis longtemps et terminera seul avec la voiture-balai à 27’55” du vainqueur, hors des délais impartis, ce qui en fera le second « abandon » du jour, l'Espagnol Iván Velasco (Euskaltel-Euskadi) ne s'étant pas présenté au départ à cause d'une fracture de la clavicule.

Les Vacansoleil-DCM vont donc jouer collectif, puisque Westra relance à soixante bornes de l'arrivée et n'est suivi que de Malori. Les deux meilleurs rouleurs du groupe, les autres se faisant reprendre un par un, s'entendent bien mais la supériorité du peloton est indiscutable. Westra prend le point au sommet de la côte de Billot puis, à moins de vingt kilomètres de la ligne, ne réagit pas à une dernière offensive de Malori.

Spécialiste de l'effort solitaire comme en atteste son récent titre de champion d'Italie contre-la-montre, celui qui avait achevé sa première Grande Boucle à la lanterne rouge résiste à la meute lancée à sa poursuite jusqu'au pied de l'ascension vers la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux, ce qui lui vaudra le prix de la combativité, alors que Roux a tenté, sans succès, de sortir à nouveau pour aller le rejoindre.

C'est le Belge Jelle Vanendert (Omega Pharma-Lotto) qui ouvre le feu, accompagné par le Français Thomas Voeckler (Europcar), en vain. C'est donc un peloton d'une petite soixantaine de protagonistes qui se présente sous la flamme rouge. Le Néerlandais Bauke Mollema (Rabobank) accélère mais le grand espoir du cyclisme norvégien Edvald Boasson Hagen (Team Sky) est idéalement emmené par son coéquipier britannique et maillot blanc Geraint Thomas et, faisant parler sa puissance, contient le retour de l'Australien Matthew Goss (HTC-Highroad) et de son compatriote, le maillot jaune Thor Hushovd. Septième, le Belge Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) reste en vert pour seulement un petit point d'avance sur Rojas (Movistar), pour sa part cinquième.

Si le Madrilène Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard), favori numéro un à la victoire finale à Paris, a dû procéder à un changement de vélo durant les derniers kilomètres, sans conséquence puisqu'il finit dans le même temps que Boasson Hagen, l'Américain Levi Leipheimer, l'un des leaders de la formation Team RadioShack, déjà orpheline du Slovène Janez Brajkovič, chute à moins de quatre kilomètres de la ligne et y concède 1’5” de retard.

Classements

Étape

1. Flag of Norway.svg Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky en 5 h 13 min 37 s
2. Flag of Australia.svg Australie Matthew Goss HTC-Highroad + 0 s
3. Flag of Norway.svg Norvège Thor Hushovd Team Sky m.t.
4. Flag of France.svg France Romain Feillu Vacansoleil-DCM m.t.
5. Espagne Espagne José Joaquín Rojas Movistar m.t.
6. Flag of France.svg France Arthur Vichot FDJ m.t.
7. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto m.t.
8. Flag of Germany.svg Allemagne Gerald Ciolek Quick Step m.t.
9. Flag of Italy.svg Italie Marco Marcato Vacansoleil-DCM m.t.
10. Flag of France.svg France Arnold Jeannesson FDJ m.t.

Général

1. Flag of Norway.svg Norvège Thor Hushovd Garmin-Cervélo en 22 h 50 min 34 s
2. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing + 1 s
3. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 4 s
4. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni David Millar Garmin-Cervélo 8 s
5. Flag of Germany.svg Allemagne Andreas Klöden Team RadioShack 10 s
6. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Bradley Wiggins Team Sky m.t.
7. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Geraint Thomas Team Sky 12 s
8. Flag of Norway.svg Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky m.t.
9. Flag of Denmark.svg Danemark Jakob Fuglsang Leopard-Trek m.t.
10. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek m.t.

Points

1. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 144 pts
2. Espagne Espagne José Joaquín Rojas Movistar 143 pts
3. Flag of Norway.svg Norvège Thor Hushovd Garmin-Cervélo 112 pts

Montagne

1. Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas Johnny Hoogerland Vacansoleil-DCM 4 pts
2. Flag of France.svg France Anthony Roux FDJ 3 pts
3. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing 2 pts

Jeune

1. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Thomas Geraint Team Sky en 22 h 50 min 46 s
2. Flag of Norway.svg Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky + 0 s
3. Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas Robert Gesink Rabobank 8 s

Équipe

1. Flag of the United States.svg États-Unis Garmin-Cervélo en 67 h 42 min 22 s
2. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Team Sky + 2 s
3. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Leopard-Trek 4 s

Combativité

Abandons

Sources

Sources francophones
Sources anglophones