France : la colère des pêcheurs prend de l'ampleur

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs

19 mai 2008. – La hausse non contrôlée des prix du carburant a provoqué une grogne accrue des pêcheurs. Ainsi, les premières opérations de blocage de ports ont déjà commencé à avoir lieu. Tel a été le cas aux Sables-d'Olonne, à La Rochelle ou encore à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Cette semaine, le mouvement prend de l'ampleur sur le littoral de la France, de la Manche à la Méditerranée. « À chaque fois qu'un bateau part en mer, on perd entre 3 000 et 5 000 € par semaine. Alors grève ou pas grève, de toutes façons, économiquement, on est obligé de stopper. Et pour repartir, on ne se contentera pas de promesses (…) À part un chèque qui représente une semaine de frais de gasoil par navire, on n'a rien vu venir », a confié Emile Eouzan, armateur breton, à l'agence Reuters.

D'autres mouvements se font jour : la grève à île d'Yeu (85), Le Croisic (44), l'île d'Oléron (17) et en Bretagne-Nord, et le blocage du port de plaisance à Cherbourg.


Dossier
France : la colère des pêcheurs prend de l'ampleur
Actualiser la page Actualiser la page

Voir aussi

Sources