Flambée historique du pétrole à New York

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

24 septembre 2008. – Les prix de l'or noir ont connu lundi une flambée historique à la New York Merchantile Exchange (NYMEX), bondissant de 16 dollars le baril, suscitant la panique du marché et la suspicion des régulateurs.

Le baril de light sweet pour livraison en octobre a atteint 120,92 dollars à la clôture du lundi, soit une hausse de 16,37 dollars. Au cours de la journée les cotations ont été suspendues à plusieurs reprises, la hausse frisant les 10 dollars. Le baril de brut à échéance novembre a lui aussi bondi de 7 dollars à la clôture, à 109,37 dollars.

« Il faut empêcher la spéculation. Les investisseurs qui ont fait grimper les prix lundi sont les mêmes que ceux qui les ont fait passer de 79 à 147 dollars le baril », le record atteint cet été, s'est insurgé Ray Carbone, courtier chez Paramount Options, interviewé par la chaîne CNN Money.

Selon lui, cette hausse est due au comportement des investisseurs qui en cas de baisse du dollar se tournent vers le pétrole sans réfléchir aux conséquences, a-t-il indiqué, cette opinion étant partagée par de nombreux experts.

Les régulateurs du marché, Commodity Futures Trading Commission (CFTC) en tête, se penchent sur les causes de ce phénomène en coopération avec la NYMEX.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Flambée historique du pétrole à New York » datée du 23 septembre 2008.


Dossier
Flambée historique du pétrole à New York
Actualiser la page Actualiser la page

Voir aussi

Sources


  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.