Crise des carburants en France : les premiers affrontements éclatent

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 juin 2008. – Quatre jours après le mouvement lancé par les agriculteurs, les premiers affrontements ont eu lieu entre ces derniers et les forces de l'ordre. Les faits se sont produits, hier, en province.

Bloquant depuis jeudi dernier les dépôts de carburant à Dijon et à Longvic, les agriculteurs ont décidé, lundi, de passer à une phase plus active. Selon Le Bien Public, après avoir benné de la terre au terminal de Dijon, ils ont rejoint celui de Longvic pour ensuite lancer une opération péage gratuit à Perrigny-lès-Dijon. L'accès depuis la zone industrielle vers Dijon, à partir du rond-point où se situe le dépôt de carburants, a été bloqué par les manifestants.

Vers 17 heures, ils décident de manifester devant la Préfecture où les attendent la CRS 40 de Plombières-lès-Dijon. Des incidents ont alors éclaté. Les manifestants ont déversé deux citernes de lisier, puis lancé des projectiles (œufs, canettes de bière, sacs de purin) sur les forces de l'ordre. Lors de la charge des policiers, un agricuteur a été appréhendé puis relâché quelques heures plus tard non sans discussions. Le cortège a quitté les lieux non sans avoir laissé du lisier sur son passage en remontant à contre-sens le boulevard de la Trémouille.

D'un commun accord, les manifestants ont, par la suite, levé le blocus sur le terminal pétrolier de Dijon. Le secrétaire de la FDSEA prévient : « Les députés doivent légiférer pour améliorer la situation, sinon nous irons leur présenter notre point de vue ».


Dossier
Crise des carburants en France : les premiers affrontements éclatent
Actualiser la page Actualiser la page

Voir aussi

Sources

  • ((fr)) – Nicoles Rouillard« Affrontement entre agriculteurs et CRS devant la préfecture ». Le Bien Public, page 3n° 1283 juin 2008.