Allemagne : l'ambassade britannique disposait d'un service d'écoutes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Antenne-relais de téléphone photographiée avec un filtre infrarouge 720 nm.
Allemagne
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de l’Allemagne
Localisation de l'Allemagne

6 novembre 2013, Allemagne. – Le quotidien anglais, The Independant, a publié hier de nouvelles révélations selon lesquelles l'ambassade du Royaume-Uni à Berlin disposait d'une structure d'espionnage. Le bâtiment se situe près du Bundestag et des bureaux de la chancelière Angela Merkel. L'ambassadeur britannique a été immédiatement convoqué par le ministre des Affaires Étrangères, Guido Westerwelle, afin qu'il s'y expliquât. Pendant ce temps, le Premier ministre britannique, James Cameron, s'est refusé à faire « tout commentaire sur les questions d'espionnage. » Selon le quotidien catalan, El Punt Avui, « le centre d'écoutes du quartier général des communications britanniques (GCHQ), y espionnerait depuis 2000 en violation manifeste du droit international. »

De plus, la première chaîne de télévision allemande, ARD, a diffusé des images aériennes d'infrarouges indiquant la diminution du signal thermique des infrastructures d'espionnage au siège de l'ambassade britannique dès que le scandale a éclaté.

En outre, les Britanniques et les Étasuniens disposent d'une autre structure à Chypre pour surveiller le Proche-Orient y compris Israël leur allié. Situé au sein de la base de Dhekelia, à l'est de l'île chypriote, les services interceptaient les téléphones, les courriers électroniques, des données bancaires des chefs militaires, politiques et haut-responsables de l'administration publique de toute la zone.

Selon les informations révélées par Edward Snowden, la National Security Agency (NSA) interceptait chaque mois en Allemagne 500 millions de communications, soit près de dix fois plus qu'en France[1] ou en Espagne. Mais ce dernier tapage médiatique en Allemagne[2] est quelque peu hypocrite car toutes les ambassades ont des cellules de renseignement chargées de l'espionnage économique et politique.

Notes

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • ((ca)) – Redacció« L’espionatge britànic des de l’ambaixada irrita Berlín ». El Punt Avui+, page 15n° 130036 novembre 2013.


Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Affaire Snowden.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.




Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 6 novembre 2013

Jour suivant avant