Aller au contenu

Sommet du G7 : nouvelles sanctions contre la Russie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Membres du G7, à Hiroshima, au Japon.

Publié le 19 mai 2023
Les membres du groupe de sept ont annoncé, lors du sommet à Hiroshima, la mise en place de nouvelles sanctions économiques contre la Russie et contre les pays qui aident Moscou à contourner les mesures.

Des centaines de sanctions d'exportations supplémentaires seront mis en place dans le but d'entraver la capacité de Moscou à financer sa guerre en Ukraine. Néanmoins, le groupe n'annoncera pas une interdiction d'exportation complète vers la Russie, étant donné que certains membres du G7, principalement ceux d'Europe, exportent toujours environ 4,7 milliards de dollars par mois vers la Russie, soit environ 43% des exportations d'avant-guerre.

Aujourd'hui, nous avons réaffirmé notre engagement à faire front commun contre la guerre d'agression illégale, injustifiable et non provoquée de la Russie contre l'Ukraine

— Groupe des sept, communiqué commun

Notamment, le groupe a annoncé qu'il compte « restreindre le commerce et l'utilisation des diamants extraits, traités ou produits en Russie »

Les sanctions multilatérales ciblent déjà plus de 4 800 russes et entités russes, notamment le président russe Vladimir Poutine, son ancienne épouse, le chef du groupe de mercenaire Wagner qui envoie des combattants en Ukraine, le porte-parole du Kremlin et les membres de sa famille.

En un peu plus d'un an depuis le début de la guerre, le G7 a bloqué ou gelé plus de 58 milliards de dollars d'actifs russes sanctionnés.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, qui sera présent en personne, devrait également s'entretenir avec les membres du G7.

Thèmes

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

19 mai 2023

Jour suivant avant