Espagne : Alberto Fabra, président de la Généralité valencienne, annonce la fermeture de Ràdio Televisió Valenciana

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège central de la RTVV à Burjassot.
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de la communauté valencienne
Localisation de la Communauté valencienne

6 novembre 2013. – Le président de la Généralité valencienne, Alberto Fabra, a annoncé hier sa décision irrévocable de procéder rapidement à la fermeture de Ràdio Televisió Valenciana (RTVV), l’entreprise publique chargée de l'émission de la télévision et radio publiques de la Communauté valencienne.

Cette décision fait suite à la publication le même jour d’une sentence du Tribunal supérieur de justice déclarant l’annulation du plan de licenciement de 1 000 salariés de l’entité qui avait été mis en place par le gouvernement valencien, en raison de diverses irrégularités. D’autres plans de licenciements du Conseil avaient déjà été auparavant annulés pour des motifs similaires.

L’entreprise est en déficit chronique depuis plusieurs années, déficit qui s’élève aujourd’hui à près d’un milliard d’euros et qui s’explique notamment par une chute spectaculaire de l’audimat de Canal Nou, la principale chaîne télévisée publique valencienne. La reprise des salariés licenciés aurait supposé un coût de 40 millions d’euros pour la collectivité, coût que Fabra s’est refusé à assumer, déclarant qu’il préférait accorder la priorité aux aides sociales, sanitaires et à l’éducation, dans un contexte financier particulièrement difficile en Espagne.

La décision a été saluée et qualifiée de courageuse par la presse conservatrice espagnole.

Joan Lerma, président de la Généralité entre 1982 et 1997, qui avait mis en place les médias audiovisuels valenciens, accuse le président d’avoir agi précipitamment et déclare qu’il s’agit d’une attaque à l’identité valencienne.

Ximo Puig, leader du Parti socialiste du Pays valencien, principal parti de l’opposition, s’est engagé à réactiver RTVV lorsqu’il arrivera au pouvoir.

Esquerra Unida del País Valencià a qualifié la décision d’illégitime car elle contreviendrait à la législation valencienne qui engage la Généralité à faire la promotion du catalan-valencien, langue propre de la communauté.

La disparition de RTVV supposera la fin de toute diffusion audiovisuelle dans cette langue sur le territoire valencien après l’interdiction des émissions sur le territoire valencien de TV3, la télévision publique catalane, décidée par le gouvernement valencien du Parti populaire en 2007.

Sources[modifier | modifier le wikicode]



Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 6 novembre 2013

Jour suivant avant