Trois mois après sa proclamation, la République du Népal dispose de son premier gouvernement

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1er septembre 2008. – Trois mois après la proclamation de la République par l'Assemblée constituante, le Népal dispose enfin d'un gouvernement, composé de 23 ministres issus de 6 partis, autour du Premier ministre Pushpa Kamal Dahal, alias « Prachanda », chef de file des maoïstes.

Il reste toutefois à résoudre de petites frictions liées à l'ordre protocolaire des ministres de premier plan, tandis que plusieurs « ministres d'État »[1] devraient venir compléter le cabinet dans les prochains jours.

Le cabinet Dahal remplace donc, de plein exercice, l'ancien cabinet intérimaire dirigé par Girija Prasad Koirala, qui était en place dans sa dernière mouture, depuis le 31 décembre 2007, et qui comprenait, outre le Premier ministre (qui cumulait ses fonctions avec celles de ministre de la Défense), 21 ministres de plein exercice et 8 ministres d'État.

Quelques données

Localisation du Népal

Certains ministères ont été scindés, par rapport à ce qui existait dans le précédent cabinet :

  • le portefeuille de la Culture, du Tourisme et de l'Aviation civile est réduit à un portefeuille du Tourisme et de l'Aviation civile, tandis que le département de la Culture est joint à un nouveau département pour former le portefeuille de la Culture et de la Reconstruction de l'État ;
  • le portefeuille de l'Industrie, du Commerce et de l'Approvisionnement est scindé en deux portefeuilles de plein exercice : l'Industrie d'un côté, le Commerce et l'Approvisionnement de l'autre.

La fonction de ministre des Femmes, de l'Enfance et du Bien-être social, qui existait depuis plusieurs années, n'est pour le moment pas pourvue d'une nouvelle titulaire.

Armoiries du Népal

Sur 23 ministres, les équilibres politiques sont les suivants :

Six ministres de l'actuel cabinet étaient déjà présents dans le précédent cabinet intérimaire dirigé par Girija Prasad Koirala.

  • Deux d'entre eux ont conservé les mêmes fonctions :
  • les quatre autres ministres ont changé de fonctions :
    • Dev Gurung (PCN-M) passe du portefeuille du Développement local à celui de la Loi, de la Justice et de l'Assemblée constituante ;
    • Hisila Yami (PCN-M) passe du portefeuille de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics à celui du Tourisme et de l'Aviation civile ;
    • Pampha Bhusal (PCN-M) passe du portefeuille des Femmes, de l'Enfance et du Bien-être social à celui de l'Administration générale ;
    • Matrika Yadav (PCN-M) passe du portefeuille de la Forêt et de la Conservation de la terre à celui de la Réforme agraire.

Quatre ministres (sur 23) sont des femmes : Astha Laxmi Shakya (Industrie), Renu Kumari Yavav (Éducation), Pampha Bhusal (Administration générale) et Hisila Yami (Tourisme et Aviation civile).

Dans le cabinet dirigé par Girija Prasad Koirala, elles étaient également quatre (sur 22 ministres de plein exercice, non compris les ministres d'État).

Chronologie

Fichier:Pushpa Kamal Dahal.jpg
Pushpa Kamal Dahal, plus connu sous son nom de guerre Prachanda, président du Parti communiste du Népal (maoïste) ou PCN-M, élu Premier ministre le 15 août 2008.

10 avril 2008 : élection d'une Assemblée constituante, d'un effectif total de 601 membres, dont :

  • 240 députés élus dans autant de circonscriptions au scrutin uninominal majoritaire à un tour ;
  • 335 députés désignés, dans une circonscription nationale unique, au scrutin proportionnel de liste à un tour ;
  • 26 députés nommés ultérieurement par le cabinet intérimaire multipartite.

28 mai 2008 : séance inaugurale de l'Assemblée constituante, qui vote à la quasi-unanimité la proclamation de la République fédérale démocratique du Népal et accorde un délai de deux semaines au souverain déchu, le roi Gyanendra Bir Bikram Shah Dev, pour quitter le palais royal de Narayanhity, sur le Durbar Square (ce que l'ex-monarque fera le 11 juin suivant, pour partir résider en périphérie de Katmandou), afin de transformer l'ancienne résidence royale en musée.

15 août 2008 : élection[2] de Pushpa Kamal Dahal aux fonctions de Premier ministre, par l'Assemblée constituante.

18 août 2008 : prestation de serment[3] de Pushpa Kamal Dahal, en présence de Ram Baran Yadav, président de la République, et de Subash Chandra Nemwang, président de l'Assemblée constituante.

22 août 2008 : les trois principaux partis de la coalition gouvernementale, le Parti communiste du Népal (maoïste) (PCN-M), le Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié) (PCN-MLU) et le Forum des droits du peuple madhesi, Népal (MJF), désignent respectivement 4, 6 et 4 personnalités destinées à occuper des postes ministériels au sein du cabinet. Il est alors prévu que l'effectif soit complété par 5 autres ministres maoïstes et 4 ou 5 personnalités représentant d'autres petites formations politiques[4].

22 août 2008 : les 4 ministres maoïstes et les 4 ministres représentant le Forum prêtent serment[5] devant le Premier ministre, en présence du président de la République, mais les 6 ministres désignés par le PCN-MLU refusent de le faire[6], protestant contre le fait que la seconde place, dans la hiérarchie gouvernementale, ne soit pas accordée à leur chef de file au sein du cabinet, Bam Dev Gautam, pressenti pour occuper le poste de ministre de l'Intérieur.

29 août 2008 : après des négociations entre le Premier ministre et la direction du PCN-MLU, le principe de la reconnaissance du second rang protocolaire[7], pour Bam Dev Gautam, est reconnu, et la désignation du reste de l'équipe gouvernementale prévue pour ce jour-là, mais est finalement reportée au 31 août[8], afin de permettre notamment de compléter définitivement l'effectif de l'équipe gouvernementale.

31 août 2008 : nomination et prestation de serment de 15 nouveaux ministres[9], incluant les six ministres du PCN-MLU qui avaient refusé de prêter serment le 22 juillet, 5 nouveaux ministres maoïstes, et 3 ministres représentant de petites formations. Une quatrième formation, le Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste) (PCN-ML), qui revendiquait le ministère de la Réforme agraire, a refusé de rejoindre le cabinet faute d'obtenir gain de cause : ce portefeuille est attribué aux maoïstes dont l'effectif est donc finalement (hormis le Premier ministre) de 10 ministres sur 23.

Querelle protocolaire

L'entrée en fonction du cabinet a été retardée par le refus, le 22 août, des six représentants du PCN-MLU de prêter serment, du fait que la deuxième place, au sein du cabinet, n'était pas reconnue à leur chef de file, Bam Dev Gautam, pressentio pour occuper les fonctions de ministre de l'Intérieur.

Pushpa Kamal Dahal avait finalement résolu d'accorder cette deuxième place, en l'assortissant d'un titre de vice-Premier ministre pour un représentant de chacun des trois grands partis, la querelle semblait résolue, mais, dimanche 31 août, le titre de vice-Premier ministre n'était en fait accordé qu'au seul ministre de l'Intérieur, tandis que, selon des sources divergentes, le cabinet devrait soit être complété dans les prochains jours par deux titres de vice-Premiers ministres accordés aux deux autres grands partis, soit ne comporter qu'un seul vice-Premier ministre[10].

Mais une difficulté est cette fois apparue dans les rangs même des maoïstes, avec le mécontentement public du ministre des Finances, Baburam Bhattarai, à qui la seconde place dans l'ordre protocolaire avait été semble-t-il promise. Selon le site reportersnepal.com, le mécontentement se serait manifesté par l'absence de M. Bhattarai et de son épouse Hisila Yami à la cérémonie d'investiture et de prestation de serment des 15 nouveaux ministres[11], tandis qu'Arjun Bhandari, sur le site thehimalayantimes.com, ne souffle pas un mot de cette supposée absence de deux ministres à la cérémonie d'investiture[10].

Tâches prioritaires

Parmi les tâches prioritaires du nouveau cabinet, telles que rappelées dans le « programme commun minimum » signé le 22 août par le PCN-M, le PCN-MLU et le MJF, figurent notamment l'intégration à l'armée népalaise d'environ 19 000 anciens membres de la guérilla maoïste, cantonnés depuis la fin de l'année 2006 dans des camps supervisés par l'ONU, la résolution des problèmes d'environ 200 000 personnes déplacées de leur domicile par la guerre civile qui a sévi entre janvier 1996 et avril 2006, la transformation socio-économique et, dans un délai de deux ans, l'élaboration d'une nouvelle constitution.

À titre plus immédiat, le cabinet est confronté aux problèmes liés à des inondations catastrophiques dans le sud-est du pays, la rupture d'un barrage ayant causé des dizaines de victimes, sans parler de plus de 50 000 personnes qui se retrouvent sans abri.

Composition du cabinet

L'ordre protocolaire complet (mais supposé) est précisé sur une page du site nepalnews.com[12].

Rang Ministre Fonctions
(intitulé français)
Fonctions
(intitulé anglais)
Parti
1 Pushpa Kamal Dahal Premier ministre Prime Minister PCN-M
2 Bam Dev Gautam vice-Premier ministre,
ministre de l'Intérieur
Deputy Primer Minister,
Home Minister
?
PCN-MLU
3 Baburam Bhattarai ministre des Finances Minister for Finance PCN-M
4 Upendra Yadav ministre des Affaires étrangères Minister for Foreign Affairs MJF
5 Ram Bahadur Thapa ministre de la Défense Minister for Defense PCN-M
6 Bijaya Kumar Gachchedar ministre de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Minister for Physical Planning and Works MJF
7 Bishnu Poudel ministre des Ressources en eau Minister for Water Resources PCN-MLU
8 Krishna Bahadur Mahara ministre de l'Information et de la Communication Minister for Information & Communication PCN-M
9 Jay Prakash Gupta ministre de l'Agriculture et des Coopératives Minister for Agriculture and Cooperatives MJF
10 Astha Laxmi Shakya ministre de l'Industrie Minister for Industry PCN-MLU
11 Dev Gurung ministre de la Loi, de la Justice et de l'Assemblée constituante Minister for Law, Justice & Constituent Assembly PCN-M
12 Rajendra Mahato ministre du Commerce et de l'Approvisionnement Minister for Commerce and Supplies Sadbhavana
13 Matrika Yadav ministre de la Réforme agraire Minister for Land Reform PCN-M
14 Gopal Shakya ministre de la Jeunesse et des Sports Minister for Youth & Sports PCN-MLU
15 Renu Kumari Yadav ministre de l'Éducation Minister for Education MJF
16 Pampha Bhusal ministre de l'Administration générale Minister for General Administration PCN-M
17 Hisila Yami ministre du Tourisme et de l'Aviation civile Minister for Tourism and Civil Aviation PCN-M
18 Giriraj Mani Pokharel ministre de la Santé et de la Population Minister for Health and Population Janamorcha
19 Kiran Gurung ministre de la Forêt et de la Conservation de la terre Minister for Forest and Soil Conservation PCN-MLU
20 Janardan Sharma ministre de la Paix et de la Reconstruction Minister for Peace and Reconstruction PCN-M
21 Gopal Kiranti ministre de la Culture et de la Restructuration de l'État Minister for Culture and State Restructuring PCN-M
22 Ram Chandra Jha ministre du Développement local Minister for Local Development PCN-MLU
23 Lekhraj Bhatta ministre du Travail et des Transports Minister for Labour and Transport PCN-M
24 Ganesh Shah ministre de la Science et de la Technologie Minister for Science & Technology PCN-Uni


Notes

Sources

Sources anglophones


  • Page Népal de Wikinews Page « Népal » de Wikinews. L'actualité népalaise dans le monde.