Népal : report de la signature de l'accord de paix entre le gouvernement et les rebelles maoïstes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du Népal
Carte du Népal
Localisation du Népal
Localisation du Népal

17 novembre 2006. – La signature de l'accord de paix entre le gouvernement du Népal et les rebelles maoïstes, qui devait survenir jeudi 16 novembre, a été reportée au 21 novembre 2006, en raison de difficultés mineures sur des points de détail qui n'ont pas été précisés.

Cette interprétation des causes du report de la finalisation de l'accord de paix a été confirmée tant par un des membres de la délégation gouvernementale aux pourpalers de paix, Pradeep Gyawali, que par un de ses homologues au sein de la délégation des rebelles maoïstes, Dev Gurung.

L'annonce de l'accord final de cessez-le-feu, mettant formellement fin à une guerre civile durant depuis plus de dix ans et ayant causé la mort de 13 000 personnes, pourrait être faite en même temps que celle de la nomination d'un nouveau gouvernement provisoire, au sein duquel des représentants de la guérilla maoïste devrait faire leur entrée. L'accord de paix préliminaire, conclu le 8 novembre, prévoyait cet élargissement du gouvernement népalais pour le 1er décembre.

Un nouveau Parlement intérimaire devrait également entrer en fonctions, correspondant aux actuels députés, auxquels s'adjoindraient 73 représentants du Parti communiste du Népal (maoïste), dirigé par « Prachanda » (nom de guerre de Pushpa Kamal Dahal, dirigeant du parti et de sa branche armée, l'Armée népalaise du peuple).

Cet accord en cours de finalisation laisse en suspens la question de la forme du régime, qui devrait être examinée par une assemblée constituante élue dans le courant de l'années 2007, à laquelle devrait être laissée le soin de déterminer si la monarchie sera formellement abolie, comme le préconisent les maoîstes, ou si l'actuel roi Gyanendra, très critiqué au sein du pays et dans la communauté internationale pour sa gestion de la crise dans les dernières années, sera maintenu en fonctions tout en restant cantonné à des fonctions purement protocolaires et honorifiques.

Par ailleurs, une commission d'enquête népalaise de haut niveau pourrait publier prochainement son rapport sur les violences qui avaient précédé le rétablissement de la démocratie au Népal au printemps dernier.

Parallèlement, le jour même de l'annonce de ce report avait lieu à Katmandou une visite de Richard Boucher, assistant pour l'Asie du Sud et l'Asie centrale de la secrétaire d'État américaine, au cours de laquelle il a fait part du soutien des États-Unis au processus de paix en cours, tout en assurant que tant que le désarmement de la guérilla maoïste ne serait pas complet et que celle-ci ne se serait pas pas transformée en un parti politique normal, la diplomatie américaine continuera à considérer Prachanda et ses hommes comme un groupe terroriste.

Sources

Source anglophone
Source francophone


  • Page Népal de Wikinews Page « Népal » de Wikinews. L'actualité népalaise dans le monde.