Début du désarmement des maoïstes népalais, sous l'égide de l'ONU, à partir du 15 janvier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du Népal
Localisation du Népal

Carte du Népal
Carte du Népal
Drapeau du Népal Armes du Népal
Drapeau du Népal Armes du Népal

6 janvier 2007. – L'enregistrement des anciens guerilleros de l'« Armée népalaise du peuple », branche armée du Parti communiste du Népal (maoïste) [1], puis leur désarmement sous l'égide des Nations unies devrait commencer à partir du 15 janvier prochain, selon les informations communiquées vendredi 5 janvier 2007 par Ian Martin, envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU.

M. Martin, qui s'est exprimé lors d'une conférence de presse donnée à Katmandou, capitale du Népal, a donné quelques indications sur le déroulement des opérations. Dans un premier temps, 13 inspecteurs, mandatés par le Programme des Nations unies pour le développement (UNDP), seront répartis en deux groupes d'inspection basés à Katmandou et à Nepālganj, à 350 km à l'ouest de la capitale. Ils seront rejoints, à partir du 15 janvier dans un nouveau contingent de 22 inspecteurs eux aussi répartis entre les deux groupes.

La première tâche devrait consister en un recensement des armes détenus par les ex-rebelles, avant de procéder à un enregistrement des combattants eux-mêmes. Ceux-ci, qui revendiquent un effectif de 35 000 hommes (nombre pour le moment invérifiable), devraient être répartis dans 28 camps dispersés à travers le pays (21 camps sont déjà ouverts).

Les inspecteurs de l'ONU devraient procéder à un verrouillage des armes et à leur enfermement dans des conteneurs scellés, gardés en permanence, dispersé dans sept lieux différents.

M. Martin devait, dans le courant de la journée, prendre un avion à destination de New York pour s'entretenir avec le nouveau secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon et lui présenter un rapport sur la situation au Népal. Ban Ki-moon devrait ensuite décider des suites à donner, notamment en matière d'accroissement du personnel d'accompagnement de la mission.

Notes :
  1. Le Parti communiste du Népal (maoïste), dirigé par « Prachanda », nom de guerre de Pushpa Kamal Dahal, ne doit pas être confondu avec le Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié), fondé en 1990.

Sources

Sources anglophones