Ouverture du procès de Saddam Hussein en Irak

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

19 octobre 2005. – Le premier procès de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein s'est ouvert à 11 heures à Bagdad, le principale accusé a plaidé non-coupable. Les jurés sont sous anonymat en prévention de possibles actions de représailles. L'ancien raïs est jugé pour le massacre de 143 Irakiens en 2005. Douze autres affaires sont en instruction, dont celle du gazage de Kurdes en 1988. L'accusé risque la peine de mort par pendaison, jugeemnt qui pourrait être appliqué sans que les autres chefs d'accusation soit jugés. Selon ses avocats, Saddam Hussein serait déjà jugé par les Américains et par conséquent, le tribunal ne ferait pas son travail en totale impartialité. Par ailleurs, toujours selon ses avocats, le dossier d'accusation ne leur a pas été distribué pour la mise en place de la défense. Par conséquent, ils martèlent que leur défense sera la suivante :

  1. tribunal partial car formé de personnalités américaines,
  2. invasion illégale de l'Irak par la coalition américano-britannique sans accord de l'ONU,
  3. détention illégale du Président de l'Irak qui jouit d'une immunité durant son mandat.

L'accusation repose sur 7 chefs d'accusation :

  1. les opérations « Anfal » contre les Kurdes (1988),
  2. le gazage des Kurdes à Halabja (1988),
  3. l'écrasement de la rébellion chiite (1991),
  4. l'invasion du Koweït (1990),
  5. le massacre en 1983 de membres de la tribu kurde des Barzani,
  6. les meurtres avec préméditation de chefs de partis politiques,
  7. les meurtres avec préméditation de dignitaires religieux.

Sources

Sources francophones
  • Section sur le procès dans l'article « Saddam Hussein » sur Wikipédia
Source hispanophone