Népal : le bilan du séisme dépasse les 6 000 morts et les 14 000 blessés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue après le séisme au Népal.

1er mai 2015. – Le violent séisme d'une magnitude de 7,8 qui a frappé le Népal samedi dernier a fait au moins 6 204 morts et 13 932 blessés, selon le dernier bilan officiel communiqué vendredi par les autorités du pays himalayen. Ce bilan est toujours provisoire et devrait s'aggraver à mesure que les secours atteignent les zones les plus isolées du pays. Le bilan fait aussi état de la mort de trois Français alors que le Quai d'Orsay est toujours sans nouvelles de 268 ressortissants français. Selon l'ONU, huit des 28 millions de Népalais, dont 1,7 million d'enfants, ont été affectés par ce séisme de magnitude 7,8, le plus meurtrier dans le pays depuis plus de 80 ans. L'ONU estime également que 70 000 maisons ont été détruites et 530 000 endommagées dans 39 des 75 districts du pays. Le gouvernement a reconnu être dépassé par l'ampleur de la catastrophe.

De plus, dans le secteur de l'Everest, on compte 18 morts et 61 blessés dont plusieurs étrangers, 15 ont été évacués et parmi eux se trouvent 12 sherpas népalais, un coréen, un chinois et un japonais qui souffrent de diverses fractures. Dan Fredinburg, un cadre dirigeant de Google, fait partie des victimes décédées sur le mont Everest.

Aide humanitaire difficile[modifier | modifier le wikicode]

La communauté internationale s'est rapidement mobilisée pour venir en aide aux Népalais. Des centaines de secouristes étrangers sont à pied d’œuvre pour rechercher des rescapés dans les décombres et soigner les blessés. Mais la tâche s’avère titanesque : les dégâts matériels et humains sont très importants. Certaines villes et villages nichés dans les montagnes ou dans des zones isolées attendent toujours l'arrivée des secours alors que Katmandou, la capitale, a été ravagé par le séisme. Plusieurs monuments historiques se sont effondrés à Katmandou. Les hôpitaux et les morgues sont saturés et les cadavres s'entassent désormais dans les rues détruites. Le pays redoute une crise sanitaire ainsi que la prolifération de maladies, comme le choléra.

Les Népalais ont fui les bâtiments fragilisés pour se réfugier dans des campements de fortune à ciel ouvert. D’autres tentent de fuir la capitale, dans l’espoir de rallier d’autres villes, ou de quitter le pays. Le Népal commence à manquer cruellement de vivres, de médicaments et d'eau potable.

Selon le ministre des finances, Ram Sharan Maha, le Népal va avoir besoin d'au moins 2 milliards de dollars (soit 1,8 milliard d'euros) pour reconstruire habitations, hôpitaux, bâtiments administratifs et historiques. Il l'appelle à l'aide les donateurs internationaux. « C'est juste une estimation de base et il faudra du temps pour évaluer l'ampleur des dégâts et calculer le coût de la reconstruction ». Les chances de retrouver des survivants s'amenuisent et sont à présent très faibles, les coordinateurs de l'aide ayant prévenu que certains villages très touchés ne pouvaient être rejoints qu'après cinq jours de marche. Les Nations unies ont lancé un appel de fonds de 415 millions de dollars.

La grogne s'installe[modifier | modifier le wikicode]

Les Népalais fustigent violemment le gouvernement, l'accusant notamment de lenteur dans la distribution de l'aide internationale, et beaucoup tentent de fuir la capitale ravagée de Katmandou. Plusieurs sinistrés, qui n'ont pas encore été rejoints par les secours, se livrent au pillage par désespoir. D'autres survivants affamés et traumatisés errent dans les rues des villes jonchées de débris et de corps en décomposition. Pour tenter de calmer les survivants, le gouvernement a promis une aide immédiate de 1 000 dollars aux familles des victimes, ainsi que 400 dollars pour la crémation ou l'inhumation.

Rappelons qu'il s'agit du pire tremblement de terre au Népal depuis plus de 80 ans, et le plus important au monde depuis le séisme de magnitude 8,2 au Chili en avril 2014.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg L'ampleur de la reconstruction sera sans précédent. Nous n'avons même pas pu évaluer encore les dégâts dans les zones isolées, qui ont été complètement dévastées. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Ram Sharan Mahat, ministre des finances népalais

Secouristes fouillant les décombres.

Secouristes fouillant les décombres.

Carte du tremblement de terre et ses répliques

Carte du tremblement de terre et ses répliques.

Bâtiments endommagés par le séisme.
Bâtiments endommagés par le séisme.
Nepal Earthquake 2015 08.jpg
Route endommagée par le séisme.
Earthquake Leads Office Evacuation - Ashram - Sector-V - Salt Lake City - Kolkata 2015-04-25 5980.JPG
À Calcutta en Inde, des employés évacuent de hauts bâtiments lors du séisme.
An RAF C-17 aircraft is bound for Nepal on 27 April 2015 loaded with humanitarian aid supplies for victims of the Nepal earthquake. (16669707664).jpg
Un avion C-17 de la RAF chargé de fournitures d'aide humanitaire pour les victimes du tremblement de terre


Article connexe[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 1er mai 2015

Jour suivant avant
  • Page Népal de Wikinews Page « Népal » de Wikinews. L'actualité népalaise dans le monde.