France : l'Hadopi peine à envoyer ses courriels d'avertissement

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Label « libre » d'Hadopi.

13 janvier 2011. – L'HADOPI[1], organisme créé pour lutter contre le piratage des œuvres audiovisuelles, peine à envoyer ses courriels aux internautes présumés coupables de téléchargement illégaux. La création de cet organisme sur ordre de Nicolas Sarkozy avait suscité une polémique et l'intervention du Conseil constitutionnel, amenant l'exécutif et le législateur à revoir leur copie. Or, cette autorité reçoit chaque jour près de 70 000 adresses IP suspectes, mais ne peut guère envoyer que 2 000 courriels de « recommandation ».

Ce dysfonctionnement s'explique par des serveurs en surcapacité. D'autres s'y ajoutent : « Certains internautes ont reçu un courriel d'avertissement qui apparaît sur l'écran de “manière oblique” », ou encore « deux saisines visant la même œuvre et la même adresse IP » explique-t-on à la presse. En tout état de cause, l'HADOPI s'est fixé pour objectif l'envoi de 10 000 messages par jour et, à plus ou moins longue échéance, la totalité.

Notes

Voir aussi

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.