Égypte : Morsi refuse de partir

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 3 juillet 2013 — « Égypte : Mohamed Morsi destitué par l'armée »

Dans une allocution télévisée tard hier soir, le président Mohamed Morsi a déclaré que nul n'avait le droit de se substituer à l'ordre légitime et a annoncé qu'il « continuerait à assumer la responsabilité du pays », estimant que sa « légitimité » constitue « la seule garantie contre l'effusion de sang ».

3 juillet 2013. – La tension est encore montée d'un cran cette nuit en Égypte, alors que l'ultimatum lancé par l'armée aux pouvoirs politiques expire dans quelques heures. Dans la nuit de mardi à mercredi, 16 personnes ont trouvé la mort lors d'une attaque contre un rassemblement de supporters du président Morsi, non loin de l'université du Caire, selon le ministère de la Santé. Toujours dans la capitale, sept personnes ont péri dans des heurts entre pro et anti-Morsi dans le quartier de Guizeh au sud de la ville, selon des sources médicales.

xpx C'est un appel public à la guerre civile [...] Le président continue de rejeter les appels à la démission lancés par le peuple égyptien xpx

— Khaled Dawoud, porte-parole du Front de salut national

Des heurts ont aussi eu lieu en périphérie du Caire et à Alexandrie et dans la ville de Kaliouba, au nord de la capitale.

Dans une allocution télévisée tard hier soir, le président Mohamed Morsi a déclaré que nul n'avait le droit de se substituer à l'ordre légitime et a annoncé qu'il « continuerait à assumer la responsabilité du pays », estimant que sa « légitimité » constitue « la seule garantie contre l'effusion de sang ».

Quelques heures plus tard, le Conseil suprême des forces armées s'est dit prêt « à verser son sang » dans le but de « défendre l'Égypte et son peuple des terroristes, des radicaux ou des fous ». Si jamais son ultimatum était un échec, l'armée indique qu'elle établirait elle-même la « feuille de route » pour résoudre la crise, tout en assurant qu'elles ne préparait pas un « coup ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Crise politique de juin-juillet 2013 en Égypte.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 3 juillet 2013

Jour suivant avant