Multiples incidents au défilé du 1er Mai du FN

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1er mai 2015. – Comme chaque année, le Front national a rendu hommage à Jeanne d'Arc en ce premier jour du mois de mai, ferié à l'occasion de la fête du travail. Mais plusieurs incidents au défilé parisien traditionnel viennent émailler le discours de Marine Le Pen, qui le voulait pourtant « tonique » et « musclé » selon son entourage.

place de l’Opéra en 2010
Marine Le Pen au défilé du Front national en l'honneur de Jeanne d'Arc, le 1er mai 2007.

Il faut se rappeler que le contexte politique et familial est compliqué au sein du parti lorsque la député européenne monte sur la scène de la place de l'Opéra : cela fait plusieurs semaines qu'elle est en conflit avec son père, accusé de ternir les efforts de dédiabolisation entrepris par la direction du parti.

Intervention des Femen

Alors que Marine Le Pen commence son discours devant 3 500 à 3 800 militants (chiffres de la police), trois activistes du mouvement Femen apparaissent au balcon de l'hôtel adjacent, seins nus, et déploient des banderoles mêlant le logo du parti au drapeau nazi à l'inscription « Heil Le Pen ». La présidente du parti a dû interrompre son discours pendant plusieurs minutes.

Après quelques minutes, les militantes féministes ont été évacuées du balcon sans ménagement par le service d'ordre du FN, qui s'y était rendu de manière illicite selon les Femen. Il semble qu'un employé de l'hôtel les auraient pris pour des policiers en civil et leur aurait donné accès à la chambre louée par les Femen. Les Femen, les membres du service d'ordre et l'employé de l'hôtel auraient été interpellés par la police, selon les informations de France 2.

L'apparition de Jean-Marie Le Pen

En conflit avec sa fille après les déclarations qu'il a tenu le mois dernier, le fondateur du parti n'était pas invité sur scène cette année. Lorsqu'il a déposé une gerbe au pied de la statue de Jeanne d'Arc, il en a profité pour lui lancer un appel : « Jeanne, au secours ! »

Puis il a rejoint la tribune installée face à l'Opéra Garnier et s'est invité de manière impromptue sur scène. Il a salué la foule en levant les poings sous les acclamations d'une partie de l'assistance. Sans un regard pour sa fille, il a quitté la tribune alors qu'elle commençait son discours.

Agressions de journalistes

La chaîne Canal + indique cet après-midi qu'une de ses équipes a été prise à partie par des militants, avant de se faire évacuer par le service d'ordre. La chaîne BFM TV a diffusé des images sur lesquelles on voit le député européen Bruno Gollnisch attraper la perche du preneur de son à l'aide d'un parapluie. Il explique avoir détruit le « micro-perche espion » de l'émission Le Petit journal. La chaîne dénonce également les coups que ses journalistes auraient reçus au dos et à la nuque.

Ce soir, la chaîne publique France 5 annonce qu'une équipe de l'émission C'est à vous a également été agressée et qu'une caméra a été détruite.

Faible affluence

Un journaliste de l'AFP note que l'affluence était moindre que l'année dernière. La baisse serait de 30 % selon les chiffre de la police (entre 3 500 et 3 800 personnes cette année, 5 300 en 2014) et 80 % selon les chiffres du FN (4 000 personnes cette année, 20 000 en 2014). Ce constat est partagé par plusieurs journalistes et militants sur place.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 1er mai 2015

Jour suivant avant