Marseille : Une passagère grièvement brûlée lors de l'incendie volontaire d'un bus

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marseille sur la carte.

29 octobre 2006. – Une Marseillaise d'origine sénégalaise a été grièvement brûlée à 70 % à la suite d'un incendie volontaire selon un mode opératoire rappelant ceux des banlieues d'Île-de-France.

L'autobus, assurant la liaison entre le centre-ville et les quartiers du nord réputés à risque, avait failli être arrêté sur le trajet aller par plusieurs individus encagoulés. Ce n'est que sur celui de retour, vers 21 h 15, que le drame s'est produit, dans le 13ème arrondissement. Voyant qu'ils ne pouvaient pas entrer dans le bus, les vandales ont réussi à stopper le véhicule, puis forcé les portes, répandu de l'essence avant de l'enflammer. Les passagers sont parvenus à descendre de l'autobus.

Quant à la passagère brûlée, elle lutte entre la vie et la mort. Les pronostics des médecins sont peu encourageants. Les chauffeurs de bus de Marseille ont décidé d'exercer leur droit de retrait[1] pour la journée de dimanche. Ils rappellent qu'ils sont souvent confrontés à des agressions.

Selon le Parquet, il s'agirait d'un véritable traquenard tendu par les incendiaires.

En région parisienne, c'est à Trappes qu'un autobus a été incendié selon le même procédé utilisé ces derniers jours dans la région. Une nuit « relativement calme » en France, selon la police, tandis que cette semaine marque le premier anniversaire des violences urbaines de l'automne 2005. Marseille avait alors été largement épargnée par les troubles.

Notes

Voir aussi

Source


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.