France : après les événements d'Épinay-sur-Seine, Jean-Marie Le Pen monte au créneau

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 octobre 2006. – À la suite de l'agression de trois policiers à Épinay-sur-Seine, Jean-Marie Le Pen a condamné avec virulence ces événements. Interrogé hier sur Canal+, il a fait état d'une « stratégie des cagoulards pour essayer de faire monter la pression et éventuellement aboutir à des conflits très forts » et d'une France « menacée à plus ou moins brève échéance de guerre civile, d'affrontements violents ».

En outre, il relève que la politique criminelle de l'immigration aboutit « à une concentration, en particulier dans les banlieues, de populations étrangères inassimilées » et que l'État français a pris pour habitude de reculer.

Le Parti communiste à dénoncé, de son côté, la politique du pourrissement de la situation tout en pointant du doigt « les gesticulations du ministre de l'intérieur. »

Voir aussi

Sources