France : inquiétude des Renseignements Généraux pour les banlieues

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

24 octobre 2006. – Un an après les émeutes dans les banlieues, les Renseignements Généraux tirent la sonnette d'alarme. Toutes les conditions sont réunies pour un nouvel embrasement rappelle une note confidentielle de ces services lesquels manifestent leur plus vives inquiétudes. Ce sentiment est partagé par les élus, les associations et les syndicats de policiers.

Depuis la rentrée, une recrudescence de violences a été constatée. La nouveauté provient que les débordements, surtout contre les institutions comme la police, ne sont plus spontanés mais orchestrés. Cela était le cas lors du guet-apens à Épinay-sur-Seine où une femme policier a été blessée.

D'autres incidents ont eu lieu récemment comme l'incendie d'un bus et de quatre véhicules à Grigny avec l'hospitalisation du chauffeur. Une trentaine de jeunes ont investi un bus dimanche dernier, obligé le chauffeur et les passagers de l'évacuer pour ensuite l'incendier. Les policiers ont essuyé des jets de pierres. Les conducteurs ont cessé le travail ce lundi. Les lignes de bus contourneront désormais Grigny jusqu'à ce que la situation se calme.

Un tel climat, désormais explosif, peut donc dégénérer à tout moment en émeutes comme l'an dernier. Le ministère de l'Intérieur est sur le qui-vive depuis deux semaines.

Voir aussi

Sources