Crise financière américaine : le président Bush promulgue le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La présidente de la Chambre des Représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a promis, de son côté, de tenir des audiences au Congrès pour enquêter sur certains secteurs financiers.

3 octobre 2008. – Emboîtant le pas au Sénat, la Chambre des Représentants du Congrès des États-Unis a approuvé aujourd’hui par 263 voix contre 171 le plan de sauvetage du secteur financier proposé par l’administration Bush. Cette mesure sans précédent, d’un coût estimé à 700 milliards de dollars, a été promulguée par le président Georges W. Bush. Le chef de l’exécutif a averti qu’il faudra du temps avant que l’économie ne reprenne de l’élan. Il a remercié les démocrates du Congrès d’avoir aidé à faire adopter son plan d’urgence.

La mesure autorise le gouvernement à acquérir les investissements douteux de sociétés financières en difficultés, pour tenter de rétablir la confiance dans le secteur du crédit et relancer la croissance économique.

Le secrétaire au Trésor Henry Paulson a dit qu’il se met tout de suite au travail pour embaucher les experts qui devront gérer ce programme. Pour sa part, le gouverneur de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, a affirmé qu’il continuera à se servir de tous les outils à sa disposition pour remédier à la crise dans le secteur du crédit et relancer la croissance économique.

La présidente de la Chambre des Représentants, la démocrate Nancy Pelosi, a promis, de son côté, de tenir des audiences au Congrès pour enquêter sur certains secteurs financiers.

Voir aussi

Sources


  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.