Covid-19 : le Brésil autorise les vaccins développés par AstraZeneca et Sinovac

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vaccination de l'infirmière Mônica Calazans

22 janvier 2021. – L'organisme brésilien de régulation des médicaments, Anvisa, a approuvé le 17 janvier 2021 l'utilisation de deux vaccins contre la Covid-19. Il s'agit, en premier lieu, du vaccin développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford, le AZD1222. Anvisa a aussi autorisé le vaccin de la pharmaceutique chinoise Sinovac, le CoronaVac, qui a été développé en partenariat avec l'institut brésilien Butantan. Ces autorisations ont permis au pays de débuter sa campagne de vaccination avec le vaccin chinois, seul vaccin disponible pour le moment dans le pays. La distribution des 6 millions de doses du vaccin chinois reçues par le Brésil a débuté le lundi 18 janvier dans les 27 États brésiliens et pour les 212 millions d’habitants du pays. Dans l'État de Sao Paulo, on a débuté tout de suite la vaccination ; une infirmière de 54 ans, Mônica Calazans, a été la première personne à être vaccinée le même jour. Notons que le personnel soignant brésilien a été identifié comme prioritaire pour la vaccination, ainsi que les personnes âgées de plus de 75 ans et les populations indigènes.

Le gouvernement brésilien a indiqué que la campagne de vaccination débuterait officiellement le mercredi 20 janvier. Pour ce qui est du vaccin d'AstraZeneca produit en Inde par le « Serum Institute of India », des négociations sont toujours en cours avec le gouvernement indien pour son importation. Un premier arrivage de deux millions de doses au Brésil est dépendant de ces négociations. Dans les prochaines semaines, le vaccin d'AstraZeneca devrait être produit à Rio de Janeiro par la Fondation Fiocruz du ministère de la Santé brésilien.

Rappelons que le pays est fortement touché par la pandémie de Covid-19 et qu'on y dénombre près de 210 000 décès. C'est le deuxième pays le plus endeuillé derrière les États-Unis. Les bilans récents font quotidiennement état de plus de 1 000 morts. La situation sanitaire est d'ailleurs dramatique dans l'État d’Amazonas, dont la capitale est Manaus, où des scientifiques soupçonnent que les variants du Royaume-Uni ou en Afrique du Sud conduisent à niveau de contagion beaucoup plus élevé.

Voir aussi
Science portal icons.png
Thèmes

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

4 janvier 2021

Jour suivant avant