Élection présidentielle française de 2022 : Ségolène Royal se dit « prête à mener la bataille »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ségolène Royal en 2015.

2 juillet 2020. – Candidate malheureuse en 2007 face à Nicolas Sarkozy, la socialiste Ségolène Royal s'est dite « prête à mener la bataille » pour une « gauche rassemblée » lors de la prochaine élection présidentielle française de 2022. Mme Royal a mis en avant son « expérience » et son « identité écologiste », alors qu'elle a été à deux reprises ministre de l'Environnement. Une identité mise en avant au lendemain d'une « vague verte » lors du second tour des élections municipales françaises de 2020. « Le bon signal des municipales, c'est que l'écologie s'ancre à gauche. Les écologistes connaissent mon travail, je suis une candidate difficilement dénonçable par eux », a-t-elle expliqué. « Si je peux être utile et si la gauche a la capacité de se rassembler, je mènerai cette bataille », affirme-t-elle à l'AFP.

Contre le face-à-face Macron/Le Pen

Si un sondage récent donne au coude à coude Emmanuel Macron et Marine Le Pen au premier tour, Ségolène Royal veut combattre ce que l'« on nous annonce comme un fait incontournable ». Elle explique que l'immobilisme est intenable : « Ce n'est pas possible de ne pas bouger ! Le vote barrage ne fonctionne plus. Je ne veux pas voir arriver Marine Le Pen première présidente de la République et me dire à ce moment-là que je n'aurais rien fait pour empêcher ça. » « Je ne suis pas dans un itinéraire personnel », répète-t-elle, en expliquant que « si quelqu'un est mieux placé que moi, je le soutiendrai. »

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

2 juillet 2020

Jour suivant avant