Tunisie : l'État islamique revendique l'attaque de Sousse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Piscine de l'hôtel RIU Imperial Marhaba

27 juin 2015. – L'organisation État islamique a revendiqué, dans la nuit, l'attentat perpétré contre les personnes fréquentant un hôtel de Sousse, ville touristique sur le golfe d'Hammamet, dans l'est de la Tunisie. Le dernier bilan des autorités fait état de 38 morts et 39 blessés.

Les revendications ont été relayées par des réseaux sociaux. Selon ces revendications, qui prétendent à une filiation entre le tireur et l'entreprise terroriste, le terroriste aurait atteint son but en tuant près de 40 personnes. Les revendications reprochent aux victimes d'être de la nationalité des États combattant Daesh, ensemble d'États que le groupe assimile à une « alliance croisée ». Selon ces revendications, les lieux de l'acte terroriste seraient « des antres (...) de fornication, de vice et d'apostasie dans la ville de Sousse ».

Les victimes seraient majoritairement britanniques. Habib Essid, le Premier ministre tunisien, a annoncé les nationalités des victimes : « il y a en majorité des Britanniques, et des Allemands, des Belges et des Français. » La France n'a pas encore confirmé la présence de ses ressortissants parmi les victimes.

Le suspect de l'attaque serait Seifeddine Rezgui, un jeune Tunisien originaire de Gaafour (nord-ouest) mais étudiant à Kairouan (centre). Il était inconnu des services de police et aurait agi seul, selon les premières constations des enquêteurs. L'assaillant a visé les clients sur la plage, puis pénétré dans l'enceinte de l'hôtel pour abattre des clients installés au bord des piscines. Il a ensuite été abattu par la police tunisienne, arrivée rapidement sur les lieux.

Le président Béji Caïd Essebsi, qui s'est rendu sur les lieux, a jugé que les attaques commises vendredi en Tunisie, en France, au Koweït et en Somalie sont « la preuve qu'il faut une stratégie globale et que tous les pays actuellement démocratiques doivent unir leurs forces ». Il ajoute que « la Tunisie est face à un mouvement international. Elle ne peut répondre toute seule à cela ».

Rappelons que la Tunisie a connu, le 18 mars dernier, une attaque sanglante qui visait le musée du Bardo, à Tunis. L'attaque avait fait 22 morts, 21 touristes étrangers et un policier tunisien.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 27 juin 2015

Jour suivant avant
  • Page Tunisie de Wikinews Page « Tunisie » de Wikinews. L'actualité tunisienne dans le monde.