Tuerie en Nouvelle-Écosse : la GRC accusée d'avoir mal informé la population

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stephen McNeil

22 avril 2020. – Pendant la cavale d'un tireur fou dans le Comté de Colchester en Nouvelle-Écosse, le seul moyen qu'a utilisé la Gendarmerie royale du Canada pour avertir la population était Twitter, un réseau social utilisé par une faible minorité de citoyens. Le service Internet étant d'ailleurs instable dans cette région rurale.

Il existe pourtant un système appelé « Alert Ready », destiné à envoyer des messages d'urgence par le biais de la télévision, de la radio et des téléphones mobiles. Ce système n'a pas été utilisé, a confirmé le premier ministre Stephen McNeil, car la GRC n'en a jamais fait la demande, bien que des techniciens du Bureau de gestion des urgences de la province aient été prêts à l'utiliser dès le début des événements qui ont duré près de 12h. « Je pense que, si nous avions reçu une alerte, beaucoup de gens auraient pu être épargnés », a déclaré un des proches interrogés par CBC News.

Questionnée à ce sujet, la GRC n'a initialement pas donné de réponse, puis a expliqué mercredi que le recours à Twitter est une procédure standard dans ce corps de police et qu'elle était sur le point d'envoyer une alerte lorsque le tireur a été neutralisé.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Wikinews-logo.png
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Tuerie de 2020 en Nouvelle-Écosse.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
Sur Wikipédia
Au Canada
  • Page Canada de Wikinews Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

22 avril 2020

Jour suivant avant