Tour de France : coup de gueule de Bernard Hinault après l'affaire du dopage supposé de Laurent Jalabert

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Hinault, le Blaireau
Cycling (road) pictogram.svg
Voir aussi
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet

27 juin 2013, France. – Le quintuple champion du Tour de France, Bernard Hinault, a manifesté sa colère après les révélations du quotidien sportif L'Équipe concernant le dopage supposé de Laurent Jalabert. Il ne comprend pas en quoi servira cette information peu avant le commencement du centième Tour. « On veut tuer le Tour de France ! C'est une époque il y a 15 ans donc il faut arrêter de sortir les morts. On a l'impression qu'on veut tuer le cyclisme. On veut tuer le Tour de France, même de la part des sénateurs avec leurs conneries. » a-t-il déclaré à Ouest-France.

Le Blaireau[1] ajoute : « Pourquoi on va toujours chercher dans le vélo ? Pourquoi les flacons des années 90 (des autres sports) n'existent plus ? Pourquoi ils n'ont pas sorti ça ? Mais qu'ils arrêtent un peu leurs conneries ! C'est toujours le vélo qui prend. On n'est peut-être pas plus blanc que les autres, mais on n’est pas plus noir non plus. Je ne pense pas. »

Il a accusé aussi le Comité international olympique : « Il faut arrêter de se foutre de notre gueule ! Bien sûr que je suis en colère. Il faut que les instances nationales fassent leur boulot. Le CIO, il ne fait pas son boulot. Qu'on traite tout le monde sur le même pied d'égalité! Qu'on mette les mêmes contraintes à tous les sports que celles qu'on met aux coureurs cyclistes et là ils pourront ouvrir leur gueule, mais pour l'instant ils n'ont pas intérêt à l'ouvrir. »

Notes


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]



Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 27 juin 2013

Jour suivant avant