Ski de fond : Première journée de compétition à Québec

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La course s'est déroulée en plein centre-ville

8 décembre 2012. – La ville de Québec s'est mise belle pour recevoir son étape de sprint de la Coupe du monde de ski de fond pour la première fois de son histoire. Sur un parcours aménagé en plein centre-ville devant le parlement s'est tenue la première journée de compétition mettant en vedette la compétition de sprint par équipe. Par une belle journée froide, la course a été gagnée par les Américaines Jessie Diggins et Kikkan Randall du côté féminin alors que les Kazakhs Denis Volotka et Nikolay Chebotko ont remporté une finale chaudement disputée du côté masculin. Les Canadiens Alex Harvey et Devon Kershaw, favoris de la foule, n'ont pas pu faire mieux que la cinquième place dû à un accrochage qui a fait perdre pied à Harvey dans les derniers moments de la course.

Un parcours magnifique[modifier | modifier le wikicode]

Situé en plein cœur de la ville, le parcours de 850 mètres a fait l'objet d'un enneigement artificiel en raison des conditions météorologiques douces qui ont eu cours à Québec lors du mois de novembre. Malgré tout, les lieux étaient fins prêts pour l'évènement et les skieurs étaient ravis de participer à cette compétition urbaine. Les Américaines, gagnantes du sprint, ont souligné après la course que la proximité de la foule est très intéressante et rendait l'atmosphère très intense. La Norvégienne Celine Brun-Lie a décrit les conditions dans ces mots: «  J'aime la neige molle et le parcours me sied bien ».

La course était courue en deux étapes pour les femmes et pour les hommes. D'abord, dans deux vagues de demi-finale, 10 équipes de deux compétiteurs devait compléter 12 tours en se relayant tous les deux tours. Une fois ces deux courses complétées, les dix meilleurs duos en terme de temps étaient qualifiés pour la finale qui se courait exactement de la même façon.

Les courses étaient très intenses.

Des courses très intenses[modifier | modifier le wikicode]

Relayées partout dans le monde par une couverture télé en direct, les deux finales se sont déroulées à un tempo très élevé. Du côté des femmes, les équipes se sont échangé la tête à plusieurs reprises. Cependant, les Américaines ont réussi, dans les derniers tours, à prendre les devants et à conserver cette avance jusqu'au sprint final qui se fait dans un faux plat à environ quatre degrés. L'équipe des États-Unis composée de Kikkan Randall et Jessie Diggins a remporté les honneurs presque une seconde devant les Allemandes Herrmann et Kolb et la dyade norvégienne composée de Celine Brun-Lie et Maiken Caspersen Falla.

Du côté masculin, deux équipes canadiennes s'étaient qualifiées dans le top 10 pour la finale mais aucune des deux n'a pu obtenir une place sur le podium. C'est plutôt les duos du Kazakhstan (Volotka, Chebotko), de la Russie (Kriukov, Petukhov) et de la Norvège (Brandsdal, Gloeersen) qui ont ravi dans l'ordre les trois premiers rangs. Il a fallu faire appel au photo-finish pour déterminer le gagnant et on y a vu que le Kazakh aura réussi a étirer suffisamment son ski pour mériter la première victoire de son pays dans une compétition de sprint par équipe de la Coupe du Monde.

Devon Kershaw se préparant pour le départ de la finale

Concourir devant parents et amis[modifier | modifier le wikicode]

Pour une des rares fois dans la saison, les athlètes canadiens et américains ont pu participer à une course en étant encouragés par leurs proches. Durant la longue saison de ski, peu de compétitions sont tenues en Amérique du Nord et ces skieurs sont donc souvent seuls face aux adversaires. « C'est une belle récompense que de gagner en présence de mes amis et de ma famille qui ont voyagé de loin pour venir nous appuyer ici. Nous voulions donc faire de notre mieux et livrer une bonne performance et l'ambiance ici était fantastique. C'est tellement plaisant de voir flotter le drapeau américain et d'entendre nos noms. » C'est ainsi qu'a parlé Kikkan Randall à la suite d'une performance qui lui a permis de prendre la première place du podium.

Une revanche à prendre demain pour les Canadiens[modifier | modifier le wikicode]

Cependant, courir à la maison, c'est aussi une pression de plus pour performer. Alex Harvey et Devon Kershaw n'ont pas réussi à satisfaire les nombreux spectateurs qui ont scandé leurs noms tout au long de la journée. Après avoir bien fait dans la séance de qualification, Harvey a été entraîné dans la chute d'un adversaire au onzième et avant-dernier tour de la finale. Malgré un bel effort pour remonter le peloton, il n'a pu faire mieux que la cinquième place.

« C'est décevant parce que je me sentais vraiment bien. C'est la première journée de l'année que je me sentais comme je me sens normalement quand je me bats pour un podium. On avait le podium dans les jambes aujourd'hui. On avait la forme, on avait les skis, il manquait la chance. » Sa chance, Harvey aura l'occasion de la tenter une deuxième fois lors de l'épreuve individuelle qui sera tenue samedi sur le même parcours. Il ne se gêne d'ailleurs pas pour parler d'une revanche: « Je vais essayer de me venger, c'est sûr. Ça va être une motivation supplémentaire. »

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • Résultats complets et plus de détails sur le site officiel de Sprint Québec: sprintquebec.com/
Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

7 décembre 2012

Jour suivant avant