Mozambique : l'avortement et l'homosexualité dépénalisés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Localisation du Mozambique


29 juin 2015. – Le pays qui a récemment fêté ses 40 ans d'indépendance après près de 5 siècles de domination portugaise a dépénalisé, ce lundi 29 juin, l'avortement et l'homosexualité. Ces dépénalisations s'accompagnent de l'entrée en vigueur d'un nouveau code pénal.

L'ancien code, adopté en 1886, lors de la domination portugaise, prévoyait des « mesures de sécurité » contre les personnes « s’engageant habituellement dans des actes contre nature ». Dans les faits, cette disposition n'a jamais été appliquée depuis 1975, date de l'indépendance. L'avortement était considéré comme un crime dans le pays, désormais, les femmes auront le droit d'avorter dans les conditions mentionnées par le nouveau code pénal. L'avortement sera possible dans les douze premières semaines de grossesse, seize en cas de viol ou d’inceste, avec le consentement écrit de la mère et de deux médecins. Les avortements devront être assurés par des médecins habilités, dans des établissements de santés officiellement reconnus. Le Mozambique est le quatrième pays africain, après l'Afrique du Sud, la Tunisie et le Cap-Vert, a dépénalisé l'interruption volontaire de grossesse.

Ce nouveau code pénal avait été promulgué par l'ancien président mozambicain Armando Guebuza en décembre 2014 avant la prise de fonction du président actuel Filipe Nyusi.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 29 juin 2015

Jour suivant avant