Le Japon demande à l'AIEA l'inspection de ses installations nucléaires endommagées par les séismes du 16 juillet

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

22 juillet 2007. – Les autorités japonaises ont demandé à ce que des inspecteurs de l'AIEA effectuent une inspection des dégâts produits à la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa durant un des forts séismes (6,8 sur l'échelle de Richter) le 16 juillet dernier. Le séisme a provoqué une fuite d'un conduit, ce qui a entrainé le rejet d'eau radioactive dans la mer du Japon, ainsi que le renversement de près de 400 barils de déchets nucléaires.
Au moins cinq membres du Gouvernement ont écrit une lettre au Premier ministre japonais, Shinzo Abe, demandant à ce que l'AIEA inspecte les dommages, les riverains se sentant très « mal à l'aise » vis-à-vis de la fuite de radiations qui s'est produite après la secousse.
« De plus, des images de l'accident ont été diffusées partout dans le monde et ont créé des incompréhensions. Cela rend les citoyens de ce pays mals à l'aise, aussi, et peut conduire à des rumeurs dommageables pour les industries touristiques et agricoles de la préfecture », indique le document.
Mohamed ElBaradei, directeur de l'AIEA, a offert de monter une équipe spéciale d'inspecteurs et d'experts qui se rendra partout dans le pays où les autorités japonaises requerront leur aide.
« L'Agence de sureté nucléaire et industrielle, sous tutelle du Ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie a indiqué à l'AIEA qu'il accepterait l'inspection par l'AIEA de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa de la société Tokyo Electric Power Co. » a déclaré une source officielle anonyme selon l'agence Reuters, bien que les inspecteurs ne soient pas requis dans l'immédiat.

Voir aussi

Sources