Deux tremblements de terre importants ont secoué le Japon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte des intensités du premier tremblement de terre. L'étoile indique l'épicentre.

16 juillet 2007. – Selon l'United States Geological Survey (USGS), deux importants séismes atteignant au moins 6,7 et 6,8 degrés sur l'échelle de Richter ont secoué la côte est de Honshu (Japon), tuant 8 personnes et en blessant plusieurs centaines.
Un incendie de deux heures s'est produit dans le transformateur du réacteur n°6 de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, qui est la plus grande centrale nucléaire du monde, produisant une fuite d'eau radioactive dans la mer. La direction de la centrale prévoit que cette eau pourrait causer des dégâts dans l'environnement immédiat de la centrale.
L'épicentre du premier séisme a été localisé à 65 km au sud ouest de la ville de Niigata, une grande ville de la côte ouest de Honshu, à une profondeur de 55,4 km. Le second a été enregistré 12 heures plus tard environ, à 140 km au nord-ouest de l'île de Fukui, à une profondeur de 350,7 km.
« De nombreuses personnes m'ont dit vouloir retourner à leur vie habituelle aussi rapidement que possible. Le gouvernement fera tout ce qu'il peut pour apporter de l'aide avec diligence », a indiqué le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.
Le centre de prévention des tsunamis du Pacifique du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a indiqué qu'aucun raz-de-marée majeur n'est attendu, mais que de petites vagues pourraient frapper localement des zones proches de l'épicentre. Des petits (50 cm) tsunamis « ont été relevés dans des zones côtières proches de l'épicentre », a indiqué un comuniqué de l'USGS sur son site internet, qui ajoute aussi qu'à Kashiwazaki, « des immeubles se sont écroulés, des routes et des ponts ont été endommagés ». L'USGS a indiqué que les dégâts étaient de « modérés à importants ».

Sources