Les fuites nucléaires après le séisme au Japon sont pires qu'à première vue

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

17 juillet 2007. – À la suite des séismes d'hier, le Japon indique aujourd'hui que les fuites d'eau radioactive à la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa sont pires que rapportées en premier lieu.
En plus de la fuite de 1200 litres d'eau radioactive dans la mer du Japon, les rapports indiquent que des fûts contenant des déchets nucléaires ont perdu leurs couvercles et que des composés radioactifs comme le colbat 60, le chrome 51 et l'iode ont été relachés dans l'atmosphère. De nombreux conduits ont été aussi détruits.
Les autorités ont aussi indiqué que 50 problèmes différents (« dysfonctionnements et troubles bénins ») dans la centrale, mais elles n'ont pas apporté plus de commentaires que de les qualifier de « mineures »

Voir aussi

Sources