Iditarod 2015 : Dallas Seavey premier à Koyuk

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dallas Seavey lors du départ cérémoniel de l'Iditarod 2013

17 mars 2015. – Le musher Dallas Seavey (dossard 46) est arrivé premier au checkpoint de Koyuk, à 12h34 le 16 mars 2015, Aaron Burmeister (dossard 63) trois minutes derrière lui. Dallas Seavey est reparti le premier, en ayant laissé un autre chien au checkpoint. Son attelage de onze chiens désormais est en pleine forme et il domine désormais la 43e édition de l'Iditarod.

Une tempête de neige s'est levée entre Shaktoolik et Koyuk, rendant la piste particulièrement mauvaise, surtout pour le premier musher qui ne pouvait pas s'aider des traces d'un traîneau précédant. Aaron Burmeister avait quitté Shaktoolik une heure et demie avant Dallas Seavey, espérant augmenter son avance sur le vainqueur de l'an passé. Il a déclaré ensuite avoir regretté ce choix, s'attendant à affronter des vents violents mais non de la neige ; ce qui aurait dû être selon ses plans une course de 11h en a duré 15.

Seavey avait lui choisi de se reposer plusieurs heures de plus à Shaktoolik, comptant sur la vitesse de son attelage pour réduire l'écart : il a dépassé Aaron Burmeister peu avant l'arrivée à Koyuk et a quitté le checkpoint à 16h48 le 16 mars, cinq minutes après l'arrivée de son père Mitch Seavey (dossard 18) en troisième position. Dallas Seavey a reconnu avant de quitter Koyuk : « J'ai l'équipe la plus forte et la plus rapide. Tout ce que j'ai à faire est de rester devant et de donner à mes chiens autant de repos que possible. Je ne vais pas tenter de frimer et courir jusqu'à la ligne d'arrivée ou de prendre beaucoup d'avance[Trad 1] ». Seavey a dit se souvenir de l'an passé, quand la victoire semblait assurée pour Jeff King ou Aliy Zirkle et qu'une tempête de neige lui avait permis de finalement remporter la victoire : « Si quelqu'un doit avoir appris que la course n'est pas finie tant qu'elle n'est pas finie, cela devrait être moi, après l'an passé[Trad 2] ».

Traduction[modifier | modifier le wikicode]

  1. « I have the strongest, fastest team. All I have to do is stay in front and give my dogs as much rest as (possible). I’m not going to try to showboat and race out to the finish line or get a big lead. »
  2. « If anybody should have learned their lesson about the race not being over 'til its over, it should be me after last year. »

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Iditarod 2015.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.



Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 17 mars 2015

Jour suivant avant