Cet article de nouvelles contient des informations de voyage

Gilets jaunes : mercredi 26 décembre 2018

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

26 décembre 2018. – Cette journée des « Gilets jaunes » du mercredi 26 décembre 2018 est la 40ème journée qui fait suite à la journée du 25 décembre, et tout au début, celle du samedi 17 novembre 2018.

Dans la nuit de mardi à mercredi, à Fournès (Gard), une cabane des Gilets jaunes a été incendiée près du rond-point d'accès à l'autoroute A9, tandis qu'un radar à Génelard (Saône-et-Loire) a subit le même sort, contrairement au radar de Renty (Pas-de-Calais) qui a seulement été tagué.

Vers 2h00 du matin, le site internet Wikileak a twitté que dès le début, la taxe carbone a été conçue pour compenser l'allégement des cotisations patronales. L'entourloupe que les Gilets jaunes ont intuitivement deviné était accessible à tous sur les Macronleaks.

Vers 5h30, à Saint-Avold (Moselle), la cabane des Gilets jaunes du rond-point de la zone commerciale de Longeville-lès-Saint-Avold a été incendiée. Pour les Gilets jaunes, il s’agirait d’un acte malveillant.

Vers 8h00, à Sorgues (Vaucluse), ce matin, les gendarmes ont expulsé les 5 ou 6 Gilets jaunes présents et bennées leurs installations au rond-point de l'A7. Dans l'après-midi, plusieurs Gilets jaunes sont revenus et ont déménagé la stèle en mémoire de Denis qui a été écrasé mortellement par un camion le 13 décembre dernier.

À Avignon (Vaucluse), les gendarmes ont expulsé les Gilets jaunes, saisi les groupes électrogènes et retiré le chapiteau du rond-point du péage Avignon-Nord (n°23) de l'A7.

Vers 10h30, Benjamin Cauchy‏ a tweeté qu'« une liste Gilets jaunes est une erreur et un piège tendu par Macron ! les Français veulent du pouvoir d'achat ».

Vers 12h30, commentant un dessin illustrant un Gilet jaune tenant une pancarte « je suis partout », Karim Hacène, journaliste a twitté : «  Les Gilets jaunes sont-ils incultes au point de ne pas savoir à quoi ils font référence ? ».

Vers 12h45, si le journaliste Claude Askolovitch « regarde tendrement les migrants », cependant il condamne les actes antisémites commis pendant certaines manifestations des Gilets jaunes en France, ainsi que le fait que des politiques font de la récupération pour discréditer le mouvement, risquant de causer davantage de tords aux Juifs que de les protéger.

À Nîmes, un gilet jaune quadragénaire a été placé en garde à vue après avoir insulté la police sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué adressé à notre rédaction hier mercredi.

En Loir-et-Cher, le préfet a adressé au journal La Nouvelle Republique, un communiqué réclamant la fin de « l’occupation du domaine public » par les Gilets jaunes.

Dans l'éditorial du Canard Enchaîné, Jean-Michel Thénard dénonce les délits de certains Gilets jaunes, notamment les agressions qu'ont subit une quinzaine de députés LaREM et les propos de « l'olibrius » Christophe Chalençon, qui sont « complotistes et hostiles aux immigrés : ce n'est pas servir les Gilets jaunes que de laisser désigner à la vindicte, dans un trouble amalgame, un président de la République trop arrogant, des patrons trop puissants, des migrants trop envahissants ».

Sur le réseau autoroutier, plusieurs actions ont été recensées. Sur décision préfectorale, 3 échangeurs d'autoroutes ont encore été partiellement ou complètement fermés non loin des actions des Gilets jaunes :

  • l'A7 à Bollène (n°19) et Orange Sud (n°22);
  • l'A9 à Narbonne Sud (n°38);
  • l'A50 au péage de Bandol reste fermé dans le sens Toulon/Marseille.

Priscillia Ludosky, figure des Gilets jaunes a répondu à Emmanuel Macron, qui avait commenté sa pétition en ligne : « sept mois après avoir lancé cette pétition, je reçois votre réponse et il est bien dommage qu’après tant de temps, elle soit si peu constructive... ».

En Belgique, vers 13h, une dizaine de Gilets jaunes ont mené une opération escargot de l'esplanade de la Citadelle de Namur jusqu'au siège du Mouvement réformateur, à Bouge.

Vers 23h0, à Monbalen (Lot-et-Garonne), un radar a été incendié et partiellement détruit.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 26 décembre 2018

Jour suivant avant
    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.