France : prise d'otages à Paris porte de Vincennes par un complice des frères Kouachi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paris arr jms.gif
Porte de Vincennes
Localisation de la porte de Vincennes sur la carte de Paris

9 janvier 2015. – Parallèlement à la prise d'otages en cours à Dammartin-en-Goële une seconde prise d'otages a lieu à Paris porte de Vincennes dans une épicerie casher, vers 13 heures. Le terroriste et quatre otages sont morts à la suite de l'assaut donné par les forces de l'ordre.

Le preneur d'otages, nommé Amedy Coulibaly, aurait eu en sa possession deux fusils d'assaut kalachnikov et un gilet pare-balles. Les accès au secteur ont été bloqués, le périphérique parisien coupé dans les deux sens au niveau de la porte de Vincennes, les lignes de transports en communs interrompues dans le secteur. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'était rendu sur place.

Le preneur d'otages aurait été accompagné d'une autre personne. Quatre otages ont été tués, vraisemblablement avant l'intervention des forces de l'ordre. De plus, quatre policiers ont été blessés au cours de l'assaut donné par le RAID peu après 17 heures, tandis qu'Amedy Coulibaly a été tué. Sa compagne, Hayat Boumeddiene, est activement recherchée par la police, soupçonnée d'avoir pu aider les tueurs.

Amedy Coulibaly, né le 27 février 1982, est également l'auteur du meurtre de la policière municipale stagiaire lors de la fusillade à Montrouge ; son ADN l'a confondu. Il s'agit d'une connaissance des frères Kouachi, auteurs de l'attentat au siège du journal Charlie Hebdo, et a revendiqué sur BFM-TV avoir coordonné sa prise d'otages avec celle de deux terroristes.

Délinquant dans sa jeunesse, il est condamné à de nombreuses peines de prison pour vol aggravé, recel, trafic, ainsi qu'un braquage qui lui vaut 6 ans de prison en 2004. Il a de plus été incarcéré de 2010 à 2014 pour avoir participé à la tentative d'évasion ratée du terroriste Smaïn Aït Ali Belkacem. Tout comme Chérif Kouachi, il a eu pour mentor Djamel Beghal, figure de l'islam radical en France. C'est au contact de ce dernier durant un séjour en prison qu'Amedy Coulibaly aurait commencé sa radicalisation, entre 2005 et 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 9 janvier 2015

Jour suivant avant