France : au moins 12 morts dans un attentat contre le journal Charlie Hebdo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 8 janvier 2015 — « France : les auteurs présumés de l'attentat de Charlie Hebdo identifiés, opération policière en cours »

Dispositif policier devant le siège de Charlie Hebdo quelques heures après l'attentat.
Secouristes et policiers dans la rue Nicolas-Appert quelques heures après l'attentat.

7 janvier 2015. – 12 morts, 4 personnes en état critique et une vingtaine de blessés : voilà le bilan provisoire de l'attaque à la mi-journée contre le journal satirique Charlie Hebdo. Parmi les victimes décédées figurent, selon Le Parisien, Le Point et Le Huffington Post, les dessinateurs Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré et Charb ainsi que les chroniqueurs Bernard Maris et Elsa Cayat. Le journal, qui était déjà sous protection policière après avoir été incendié en novembre 2011, a été la cible d'un attentat meurtrier. Vers 11 h 30 au moins deux personnes armées d'armes automatiques ont fait irruption dans les locaux du journal, les assaillants ont pris la fuite à bord d'une Citroën C3 noire selon la chaîne d'information ITélé.

Une vidéo diffusée sur le réseau social Facebook montre selon le journal Le Monde que « les hommes semblent parler français sans accent », le journal affirme également que l'on peut entendre sur une deuxième vidéo les assaillants crier « on a vengé le prophète » et « Allahu akbar ».

Le président de la République, François Hollande, qualifie cet acte de « Choc » face à « un attentat d’une exceptionnelle gravité » et prendra la parole ce mercredi 7 janvier à 20 heures. Le plan vigipirate a été placé en alerte maximum (vigipirate alerte attentat) en Île-de-France et, par conséquent, il a été demandé aux différents préfets de région de prendre les mesures nécessaires concernant les transports, grands magasins et d'annuler les sorties et voyages scolaires.


Réactions[modifier | modifier le wikicode]

  • François Hollande :
    « La France est aujourd’hui devant un choc, un choc qui est celui d’un attentat, car c’est un attentat, terroriste ça ne fait pas de doute, et par rapport à un journal qui avait été plusieurs fois menacé, qui était justement protégé. Dans ces moments-là il faut faire également bloc, montrer que nous sommes un pays uni, que nous savons réagir comme il convient. C’est-à-dire avec fermeté, mais avec toujours le souci de l’unité nationale »
  • Najat Vallaud-Belkacem :
    « Horreur et consternation. La République attaquée au cœur »
  • Laurence Rossignol :
    « plus de larmes que de mots face à l’horreur de l’attentat dont sont victimes, ses salariés, les policiers et leurs familles »
  • François Fillon :
    « La France est frappée par le terrorisme. Les criminels espèrent nous intimider ; non, ils renforcent notre courage ! Ils espèrent nous diviser ; ils renforcent notre unité ! Aux criminels terroristes, opposons notre unité nationale, notre sang-froid, notre détermination implacable »
  • Alain Juppé :
    « Face à ce terrible attentat terroriste, faire bloc, prendre tous les moyens d’agir avec une totale détermination »
  • Marine Le Pen :
    « Aujourd’hui, si vous voulez, c’est le moment de la compassion à l’égard des victimes, des policiers, des journalistes, de leurs familles, des blessés, face à ce qu’il faut nommer: un attentat terroriste commis par des fondamentalistes islamistes. Il sera temps dans les heures qui viennent de s’interroger sur la gravité de la menace, sur les moyens mis en œuvre pour lutter contre cette menace, tout ceci nécessite d’attendre l’arrestation de ces assassins qui semblent être des soldats (...) Il y a une professionnalisation des attentats »
  • Jean-Luc Mélenchon :
    « le nom des meurtriers est connu: lâches, assassins, +tuent les sans défense+. Le nôtre: chagrin et réplique républicaine »

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Attentats de janvier 2015 en France.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 7 janvier 2015

Jour suivant avant