France : le plan de déconfinement annoncé à l'Assemblée nationale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Premier ministre français a annoncé mardi 28 avril les modalités de sortie du confinement, selon 3 axes : « Protéger, tester, isoler » . Le plan détaillé a ensuite été adopté par les députés. Retour sur les principales annonces.

L'Assemblée nationale où les annonces et débats ont eu lieu mardi.

28 avril 2020. – Cette intervention était très attendue par l'opinion publique et les différentes oppositions : Édouard Philippe a décrit devant les députés les mesures prises pour la sortie du confinement prévue le 11 mai.

Déclaration à l'Assemblée nationale

Selon lui, « un confinement prolongé aurait pour la nation des conséquences gravissimes notamment économiques, la restriction de liberté d'aller et venir présenterait pour le pays le risque de l'écroulement. » « Il nous faut progressivement procéder à un déconfinement aussi attendu que risqué et redouté. Cependant, nous allons devoir vivre avec le virus, il va continuer à circuler parmi nous », détaille Édouard Philippe. « Il nous faut donc apprendre a vivre avec et nous en protéger », ajoute-t-il.

Il explique également que les spécificités des territoires seront prises en compte, afin d'adapter les mesures au niveau local. Édouard Philippe rencontrera ainsi les élus locaux et partenaires sociaux pour implémenter les nouvelles mesures. Le déconfinement sera donc progressif, en fonction des territoires et des évolutions de la pandémie de COVID-19. « Nous allons surveiller tous les indicateurs que nous pouvons lancer les opérations à cette date ». « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas ou nous le ferons plus strictement ». Une grande flexibilité sera de mise pour adapter ces détails, explique-t-il : « Je veux laisser le maximum de souplesse au terrain, en la matière. »


Édouard Philippe, qui était très attendu sur la question du déconfinement.

Les masques et les tests sont aussi des enjeux prioritaires pour le gouvernement : « nous incitons les acteurs à se procurer des masques (...) Nous recevons 100 millions de masques chirurgicaux par semaine et 20 millions de masques en tissu avant la fin mai. » Au moins 700 000 tests virologiques par semaine seront mis en place au 11 mai.

Le premier ministre a précisé que, pour l'application Stop Covid, les questions « doivent être posées, débattues et faire l'objet d'un vote. » Il annonce que cette question est encore « prématurée » et sera l'objet de discussions plus tard : « lorsque l'appli fonctionnera, nous organiserons un débat et un vote spécifique. »

Le télétravail doit être encouragé pour encore au moins un mois, estime le gouvernement. Cela a pour but « de limiter les recours aux transports publics et les contacts. Les horaires décalés devront être encouragés. Nous devons amplifier la démarche des guides et fiches métiers pour informer les salariés et entreprises. »

« Nous proposons une réouverture progressive des maternelles et élémentaires sur le territoire et sur la base du volontariat », poursuit le ministre. À compter du 18 mai, « nous ouvrirons les collèges avec les 6e et 5e ». Début juin, ce sera au tour des lycées. Cette reprise suivra les précautions demandées par les autorités sanitaires. Seuls 15 élèves seront admis par classe.

Quant aux masques dans les établissements scolaires, ils seront interdits aux maternelles, déconseillés aux élémentaires et obligatoires dès le collège ; « il en sera fourni à ceux qui n'auraient pas pu s'en procurer. »

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Wikinews-logo.png
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Pandémie de maladie à coronavirus de 2019-2020.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
En France
Ailleurs en Europe


Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

28 avril 2020

Jour suivant avant