France : l'ANSM demande l'interdiction des encres pour tatouages de couleur

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
L'ANSM demande l'interdiction de 59 colorants utilisés pour les tatouages de couleur.
L'ANSM demande l'interdiction de 59 colorants utilisés pour les tatouages de couleur.

29 novembre 2013. – L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a demandé mercredi la remise à plat d'un arrêté publié en mars à sa demande et interdisant 59 colorants utilisés dans les encres de tatouage, « pour raison de sécurité ». Il s'agit d'appliquer le principe de précaution, car l'ANSM estime ne pas disposer « de données suffisantes à ce stade pour s'assurer de leur innocuité ».

Le dermatologue Jean-Luc Rigon explique que la composition des encres de couleurs est inconnue. « On peut retrouver l’encre dans les ganglions lymphatiques et on ne sait pas ce que cela peut provoquer » précise-t-il. De son côté, le dermatologue Jacques Bazex, auteur d'un rapport pour l'Académie nationale de médecine qui dressait un constat « alarmant », se dit satisfait et estime que le tatouage fait lui-même « courir des risques sanitaires ». Les tatouages temporaires ne sont pas non plus sans risques, averti-t-il.

« Neuf encres de couleur sur dix utilisées sont concernées alors qu'il s'agit d'un principe de précaution et qu'aucun problème particulier n'a été constaté sur les personnes tatouées » dénonce le syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT). Si, au 1er janvier, l'interdiction est bien appliquée, « les tatoueurs devront bannir les couleurs ou passer les frontières » annonce-t-elle.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 29 novembre 2013

Jour suivant avant


  • Page Santé de Wikinews Page « Santé » de Wikinews. L'actualité de la santé dans le monde.