France : grève de la SNCF reconduite pour mardi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Padlock-silver-medium.svg Cet article est archivé et il ne doit être modifié que pour de la maintenance (interwiki, orthographe, grammaire etc.). Toutes autres modifications seront annulées.


thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de la France
Localisation de la France
Point d'information pour les étudiants.

16 juin 2014. – Les syndicats de cheminots ont décidé de reconduire la grève pour mardi 17 juin 2014. Il s'agira du septième jour de grève au sein de la SNCF. Cette reconduction a été approuvée à une large majorité des grévistes qui refusent toujours le projet de réforme ferroviaire porté par le gouvernement. Le Premier ministre Manuel Valls a déclaré cette grève comme « une position bien étrange au moment où il y a une grève qui pénalise les usagers, qui peut pénaliser les bacheliers, même s’il y a une mobilisation exceptionnelle de l’Éducation nationale, mais aussi de la SNCF » avant de rajouter « cette grève n'est pas utile, cela fait 18 mois que nous discutons avec les organisations syndicales, et cette grève n'est pas responsable dans la situation du pays et encore plus un jour de bac ».

Le baccalauréat touché[modifier | modifier le wikicode]

Ce lundi, premier jour du baccalauréat, les élèves ont été autorisés à se présenter avec une heure de retard et sans pénalité dans la durée des épreuves.

À cette occasion, la SNCF a mis en place des moyens spécifiques afin d'aider les étudiants à se rendre sur le lieu de leurs examens. La SNCF a en effet mis en place des agents chargés spécifiquement de l'accueil et de l'orientation des étudiants bacheliers. Ces agents, habillés avec un gilet « SNCF Assistance Exams », peuvent distribuer des autocollants « priorité exams » aux étudiants, sous présentation de la convocation, afin de leur permettre de voyager en priorité.

14 % de grévistes[modifier | modifier le wikicode]

14 % du personnel est en grève, selon Thierry Nier, le porte-parole de la CGT-Cheminots, « la mobilisation reste importante » et la majorité des grévistes sont des agents de réparation, des contrôleurs, des conducteurs et des guichetiers.

Un train sur deux[modifier | modifier le wikicode]

Alors qu'en Île-de-France les trains pris d'assaut étaient bondés, la direction SNCF annonce un début de retour à la normale pour demain mardi.

Pour approfondir[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 16 juin 2014

Jour suivant avant