France : fuite des sujets de la première épreuve du baccalauréat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Padlock-silver-medium.svg Cet article est archivé et il ne doit être modifié que pour de la maintenance (interwiki, orthographe, grammaire etc.). Toutes autres modifications seront annulées.


thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de la France
Localisation de la France

16 juin 2014. – Ce lundi est marqué par la grève de la SNCF mais aussi par la première épreuve du baccalauréat : la philosophie.

Une fuite des sujets de philosophie aurait eu lieu dès 8 heures 16, à partir de deux comptes Twitter alors qu'habituellement ils ne sont dévoilés qu'une heure après le début des épreuves sauf cette année en raison de la grève de la SNCF.

Le ministère de l’Éducation a annoncé que l'épreuve ne sera pas annulée mais a saisi la gendarmerie nationale afin d'enquêter sur ces fuites. L'épreuve ne sera pas annulée car le ministère de l'Éducation nationale considère que la majorité des candidats étaient déjà en train de faire l'examen et qu'il est peu probable que les retardataires aient vu les sujets. Les sanctions possibles pour les personnes ayant organisé la fuite du sujet sont 9 000 euros d'amende et 3 ans d'emprisonnement.

Sujets[modifier | modifier le wikicode]

Les sujets pour la filière littéraire étaient :

  • « Les œuvres d'art éduquent-elles notre perception ? »
  • « Doit-on tout faire pour être heureux ? »

Les sujets pour la filière scientifique étaient :

  • « Vivons-nous pour être heureux ? »
  • « L'artiste est-il maître de son œuvre ? »

Les sujets pour la filière économique et sociale étaient :

  • « Suffit-il d'avoir le choix pour être libre ? »
  • « Pourquoi chercher à se connaître soi-même ? »


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 16 juin 2014

Jour suivant avant