Dossier:Accidents nucléaires de Fukushima

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dossier
Accidents nucléaires de Fukushima
Actualiser la page Actualiser la page


Le 11 mars 2011, Un violent séisme, suivi d'un tsunami, secouaient le Japon (Voir l'article).



Au lendemain de cette catastrophe, le monde découvre que les deux centrales nucléaires de Fukushima (et en particulier Fukushima I - 6 réacteurs) ont été fortement endommagées par cette catastrophe naturelle.


Dernière minute

Lait en poudre produit au Japon

Du lait en poudre produit par l'entreprise de produits alimentaires japonais, Meiji a été contrôlé à 31 becquerels de césium 134 et 137. Probablement liée aux rejets de matières radioactives consécutifs à l'accident nucléaire de la centrale de Fukushima. La contamination de ce lait importé pourrait être intervenue lors de transformation effectué au mois de mars dans une usine située à l'est du Japon. Le plafond étant de 200 becquerels par kilogramme, il n'a pas été atteint. Cependant le fabricant a décidé d'offrir un échange gratuit des produits à ses clients. (Brèves : 6 décembre 2011).

AIEA

La cinquante-cinquième assemblée générale de l'AIEA se déroule du 19 au 23 septembre à Vienne. Au cours de ces journées, les programmes nucléaires controversés de l'Iran, de la Syrie et de la Corée du Nord sont au centre des débats, ainsi que les leçons à tirer des accidents nucléaires de Fukushima.
Aujourd'hui, Le programme en douze points qui invite les pays, sur une base volontaire, à réévaluer la sûreté de leurs centrales nucléaires, en acceptant notamment davantage de tests menés par des équipes d'experts internationales a été validé par validation par les 151 nations participantes. « Ce plan d'action devra être mis en œuvre de manière rapide et efficace par des mesures concrètes et la coopération entre États membres, organisations internationales et autres intervenants », a commenté l'ambassadeur japonais auprès de l'AIEA, Takeshi Nakane. (Brèves : 22 septembre 2011).


À l'origine de ce dossier :


Japon : inquiétudes autour de deux centrales nucléaires au lendemain du séisme

Explosion d'une raffinerie de la compagnie Cosmo Oil Company, le 11 mars 2011.

Les centrales nucléaires de Fukushima I et II ont été affectées par le séisme d'hier et sont confrontées à des problèmes de refroidissement. Dans la première, une fusion du cœur d'un des réacteurs pourrait être en cours.

12 mars 2011, 12 h 30

L'Agence de sécurité nucléaire (ASN) a annoncé qu'une fusion du cœur pourrait être en cours dans un des réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi (ou Fukushima I), au Japon, à la suite du violent séisme qui a frappé le pays hier.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Dernières nouvelles :


Fukushima : la procédure à froid est accomplie, la centrale est arrêtée

Yoshihiko Noda

La procédure d'arrêt à froid des réacteurs de la centrales nucléaires consiste à maintenir les cuves de ces réacteurs de façon stable à moins de 100 °C.

A la centrale de Fukushima I, la plus touché lors des évènements climatiques de mars dernier et dans laquelle le coeur de plusieurs réacteur avait subi une fusion du combustible, cette procédure a abouti aujourd'hui et les émissions radioactives sont sous contrôle.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Faits marquants

Cette section peut contenir jusqu'à 6 faits marquants. N'hésitez pas à la compléter.


Ajouter un cinquième fait marquant



Fukushima : le récit des employés de la centrale publié

La salle de commande en 1999.

La multinationale japonaise Tokyo Electric Power Company (TEPCO), qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a publié pour la première fois ce samedi le récit de ses employés. Ils racontent comment le tremblement de terre du 11 mars dernier, puis le tsunami qui s'ensuivit, ont conduit à la catastrophe nucléaire que vit actuellement le Japon.

Le chef opérateur qui était en poste à ce moment raconte lors d'une audience comment les lumières des tableaux de contrôle ont disparues alors que l'éclairage principale de la pièce mourait également. Les propos sont rapportés par un rapport intérimaire rendu public vendredi par la société. « Je me suis rendu compte qu'un tsunami avait frappé le site au moment où l'un des employés s'est précipité dans la pièce en hurlant : "de l'eau de mer est en train d'arriver !" » raconte-t-il.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


Accidents nucléaires de Fukushima : un circuit de réfrigération installé sur la piscine du réacteur n°2

Schéma du déroulement de l'accident nucléaire de Fukushima.

L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima a installé un premier circuit de refroidissement hydraulique sur l'une des piscines de stockage du combustible usé, une nouvelle étape pour l'amélioration de la situation.

2 juin 2011 Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a annoncé hier l'entrée en service de ce système dans la partie supérieure du réacteur n°2 où se trouve une piscine de désactivation, destinée à refroidir des barres de combustible retirées du cœur du réacteur. Il devrait permettre de réduire la température qui oscille actuellement entre 70 et 80 °C, à environ 40 degrés au bout d'un mois.

L'opérateur a l'intention d'installer des systèmes identiques pour les piscines des réacteurs n°1 et n°3 dans le courant du mois de juin et pour la piscine du quatrième réacteur endommagé en juillet. TEPCO espère ainsi pouvoir stabiliser la température des quatre réacteurs endommagés en-dessous des 100 degrés d'ici à janvier, afin de refroidir progressivement le combustible.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


Accidents nucléaires de Fukushima : 11 500 tonnes d'eau radioactive déversées dans l'océan Pacifique

La centrale de Fukushima Daiichi, en 2007.

4 avril 2011

La centrale nucléaire de Fukushima, endommagée à la suite du séisme de magnitude 9 qui a frappé le Japon le 11 mars dernier, reste dans un état plus qu'instable. Les tonnes d'eau déversées par hélicoptère ou depuis des camions pour refroidir les piscines de stockage et les réacteurs doit maintenant être évacuées pour « restaurer les capacités de refroidissement le plus rapidement possible, et ainsi éviter une catastrophe pire que Tchernobyl », a déclaré aujourd'hui Hidehiko Nishiyama, porte-parole de l’Agence de sûreté nucléaire nippone. De son côté, le gouvernement japonais a déclaré que « cette mesure d’urgence est incontournable ». L'exploitant, la TEPCO, a donc commencé à rejeter 11 500 tonnes d'eau contaminée dans l'océan Pacifique, en attendant l'arrivée dans les prochains jour d'une station flottante de stockage. En outre, la brèche détectée ce week-end n'est qu'en partie bouchée, augmentant la quantité d'eau libérée.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


Que s'est-il passé dans la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ?

Fonctionnement d'un réacteur à eau bouillante.

À la suite du violent séisme de magnitude 8,9 sur l'échelle du moment, suivi de nombreuses répliques et d'un raz-de-marée qui s'est produit vendredi dernier au Japon, plusieurs centrales nucléaires japonaises sont gravement endommagées. Wikinews fait le point sur les événements au 16 mars 2011.

16 mars 2011 La centrale incriminée est celle de Fukushima Daiichi, exploitée par la Tokyo Electric Power Company (TEPCO) et conçue dans les années 1970.

Elle est équipée de 6 réacteurs nucléaires dans lesquels ont lieu les réactions nucléaires en chaîne qui produisent la chaleur, afin de produire de l'électricité dans des turbo-alternateurs. Le fluide transportant la chaleur vers les turbo-alternateurs est de l'eau, transformée en vapeur, c'est pour cette raison que le réacteur est appelé « réacteur à eau bouillante ».
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Wikinews Accidents nucléaires de Fukushima compte actuellement 51 articles.

Articles publiés :

Pour accéder à l'intégralité des articles cliquez ici.


Voir aussi