Fukushima : le récit des employés de la centrale publié

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La salle de commande en 1999.

4 décembre 2011. – La multinationale japonaise Tokyo Electric Power Company (TEPCO), qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a publié pour la première fois ce samedi le récit de ses employés. Ils racontent comment le tremblement de terre du 11 mars dernier, puis le tsunami qui s'ensuivit, ont conduit à la catastrophe nucléaire que vit actuellement le Japon.

Le chef opérateur qui était en poste à ce moment raconte lors d'une audience comment les lumières des tableaux de contrôle ont disparues alors que l'éclairage principale de la pièce mourait également. Les propos sont rapportés par un rapport intérimaire rendu public vendredi par la société. « Je me suis rendu compte qu'un tsunami avait frappé le site au moment où l'un des employés s'est précipité dans la pièce en hurlant : "de l'eau de mer est en train d'arriver !" » raconte-t-il.

«  J'étais complètement perdu après la coupure de courant. D'autres employés avaient l'air anxieux. Ils se sont disputés et l'un d'entre eux a demandé : "Y a-t-il une seule raison de rester alors que nous ne pouvons rien faire pour contrôler les réacteurs ?" Je me suis courbé et je les ai suppliés de rester. »

Un tsunami provoqué par un séisme de magnitude 9 au large des côtes japonaises avait paralysé les systèmes électriques de la centrales ainsi que les circuits de refroidissement des combustibles, provoquant le plus grave incident nucléaire depuis la catastrophe de Tchernobyl. Cela avait entrainé l'évacuation de milliers de personnes, des villes entières sont désormais inhabitables pour des décennies du fait de la radioactivité.

Ce rapport intermédiaire décrit également des tentatives pour relâcher la pression dans l'enceinte de confinement en ouvrant manuellement des valves de ventilation afin d'éviter une fusion aux conséquences désastreuse. « Nous avons mis tout l'équipement de protection mais nous ne pouvions en aucun cas laisser les jeunes employés faire le travail, étant donné que nous devions nous rendre dans une zone où les niveaux de radiation étaient très élevés » se rappel un employé.

Ils évoque aussi les conditions de travail exécrables dans lesquelles ils ont cherché à stabiliser la centrale accidentée. « Nous avons subi de nombreuses répliques, et plusieurs fois nous avons dû courir en haut d'une colline en désespoir de cause, avec nos masques sur le visage », redoutant un autre tsunami, raconte un salarié.

Voir aussi

Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Accidents nucléaires de Fukushima.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.

Sources



  • Page Japon de Wikinews Page « Japon » de Wikinews. L'actualité japonaise dans le monde.