Aller au contenu

Argentine : le Sénat argentin vote une loi légalisant l'avortement

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Image d'un débat au Sénat argentin

Publié le 31 décembre 2020
Le mercredi 30 décembre 2020, le Sénat argentin, contrôlé par une majorité conservatrice, a approuvé le texte de loi légalisant l'avortement dans le pays. La présidente du Sénat, Cristina Kirchner, a indiqué qu'un long débat avait eu lieu entre les sénateurs jusqu'à 4 heures du matin. Le résultat du vote des 67 sénateurs présents à la session s'est terminé par l'adoption du projet de loi avec 37 votes pour, 29 contre et une abstention. Ce faisant, le pays devient le troisième pays de l'Amérique latine à autoriser l’interruption volontaire de grossesse (IVG), et ce, sans conditions. Ce texte de loi avait déjà été adopté par la Chambre des députés le 11 décembre dernier. Il permet désormais à la mère de prendre la décision d'interrompre sa grossesse pendant les quatorze premières semaines de celle-ci.

La question de l'avortement divise fortement le pays. L'Église catholique et les protestants évangéliques se sont d'ailleurs fortement opposés à l'adoption de la loi. Ce vote positif survient deux ans après qu'un vote négatif sur un texte de loi très similaire ait été enregistré par les parlementaires argentins. Le sujet a été remis à l'ordre du jour à la suite de l'élection du président de centre gauche, Alberto Fernandez, qui en avait fait une promesse électorale pendant la campagne 2019. Selon des statistiques gouvernementales, il y aurait entre 370 000 et 520 000 avortements clandestins dans le pays chaque année, et 38 000 femmes devraient y être hospitalisées à la suite de complications survenues lors de ceux-ci.

Thèmes

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

31 décembre 2020

Jour suivant avant