Amnesty international : pas de défense réelle des droits de l'homme en Russie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 mai 2009. – Les autorités russes tout en se déclarant prêtes à lutter contre les violations des droits de l'homme en Russie, agissent peu en réalité dans ce domaine, déclare Amnesty international dans son rapport 2009, publié jeudi.

Dans leur rapport annuel, les défenseurs internationaux des droits de l'homme restent fidèles à eux-mêmes en condamnant l'inertie de la Russie continue face à la xénophobie, le racisme, les entraves à la liberté d'expression, aux traitements cruels infligés aux prisonniers. La situation au Caucase du Nord continue de préoccuper l'ONG.

« Selon les défenseurs russes des droits de l'homme, l'année écoulée a vu la mort d'au moins de 87 personnes à la suite des agressions à caractère racial. Le gouvernement russe a admis le caractère sérieux de ce problème pour le pays, pourtant il n'existe pas de programme permettant de le résoudre », indiquent les auteurs du rapport.

Amnesty international se déclare particulièrement préoccupée par l'augmentation du nombre de crimes perpétrés contre les défenseurs des droits de l'homme sur fond des entraves à la liberté d'expression.

« Des défenseurs des droits de l'homme, entre autres des journalistes et des avocats, font objet de menaces, alors que les autorités se montrent peu empressées d'enquêter, ce qui crée au sein de la société un sentiment d'impunité en matière d'agression contre les représentants des ONG », déclarent les auteurs du rapport.

Anna Politkovskaïa, journaliste du bihebdomadaire d'opposition Novaïa Gazeta, a été tuée par balles le 7 octobre 2006 dans le hall d'entrée de son immeuble, au centre de Moscou.

Au terme d'un procès confus, les jurés ont acquitté le 20 février 2009 faute de preuves trois auteurs présumés du meurtre - les frères Ibraguim et Djabraïl Makhmoudov et l'ancien agent de police Sergueï Khadjikourbanov.

Le tribunal militaire de la région de Moscou a libéré les trois hommes. Le Parquet a fait appel en cassation, demandant l'annulation du verdict d'acquittement, et le lancement d'une nouvelle instruction.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Amnesty international: pas de défense réelle des droits de l'homme en Russie » datée du 28 mai 2009.

Voir aussi

Sources



  • Page Russie de Wikinews Page « Russie » de Wikinews. L'actualité russe dans le monde.