Affaire Dominique Strauss-Kahn : les charges abandonnées

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
DSK en 2008.

24 août 2011. – Dominique Strauss-Kahn a vu les charges d'agression sexuelle qui pesaient sur lui abandonnées hier par le tribunal de New York, qui considère que les accusations portées contre lui ne sont pas crédibles. Après la retentissante arrestation il y a trois mois quand Nafissatou Diallo avait accusé M Strauss-Kahn, alors président du FMI, de l'avoir agressée, le procureur estime que l'accusation n'est pas crédible suite aux allégations de viols qui s'étaient révélées être fausses. Devant le juge, le bureau du procureur a justifié sa demande d'arrêt du processus judiciaire par l'existence de « trois versions contradictoires » du témoignage de la plaignante.

Le New York Times rapporte les propos de DSK disant que le dossier a été « un cauchemar pour moi et ma famille ». « Je tiens à remercier tous les amis en France et aux États-Unis qui ont cru en mon innocence, et pour les milliers de personnes qui nous ont envoyé leur soutien personnellement et par écrit. Je suis le plus profondément reconnaissant à mon épouse et sa famille qui ont vécu cette épreuve avec moi » a-t-il également déclaré.

Le 14 mai dernier Mme Diallo, femme de chambre, accusait Dominique Strauss-Kahn de l'avoir forcée à avoir une relation sexuelle dans sa suite d'hôtel. L'ADN retrouvé sur les vêtements de la femme de chambre confirmeraient qu'il y a bien eu relation, sans déterminer si celle-ci a été forcée ou non. En juillet, elle déclarait aux journalistes qu'elle avait déjà été sexuellement agressée dans son pays natal, déclaration par la suite démentie, ce qui fit tomber sa crédibilité.

Mme Diallo et ses avocats avaient fait une dernière tentative dans l'affaire pénale lundi, ils avaient déposé une requête demandant que le bureau du procureur Cyrus Vance soit désaisi de l'affaire, mais tôt mardi matin, le juge Obus a rejeté la requête. Kenneth Thompson, l'un des avocats de la plaignante, a déclaré que le procureur « a abandonné une femme innocente et refusé à une femme innocente un droit d'obtenir justice, dans une affaire de viol ». Il a également affirmé qu'« aucun homme, quel que soit son pouvoir, son argent et son influence, n'a le droit d'agresser sexuellement une femme ». Nafissatou Diallo avait déposé au début du mois une plainte au civil devant un tribunal du Bronx, quartier où elle réside. La procédure pénale n'innocentant pas Dominique Strauss-Kahn mais se contentant d'abandonner les charges, elle peut espérer y obtenir des dommages et intérêts. En effet, à la différence du pénal, où la culpabilité doit être établie « au-delà de tout doute raisonnable », il suffit au civil que l'accusation apporte plus d'éléments en sa faveur que ne le fait la défense, d'après le principe de la « prépondérance de preuves ».

Dominique Strauss-Kahn est également accusé d'agression sexuelle en France. Ses avocats pensent que cette affaire est aussi une fausse accusation.

Voir aussi

Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Affaire Dominique Strauss-Kahn.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.

Sources