Wikiversity francophone : interview d'un contributeur

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo des interviews de Wikinews-FR

Cet article est une interview accordée par David Crochet
à Grimlock, pour Wikinews, le 4 décembre 2007.
Dans cette interview, les liens internes redirigent vers des articles de Wikipédia.
Les questions et les réponses n'engagent que les protagonistes.

* Cet article mentionne la Fondation Wikimedia ou un de ses projets. Notez que Wikinews est un projet de la Fondation Wikimedia.


4 décembre 2007. – Samedi 1er décembre a eu lieu à Paris une « wikirencontre »[1] à l'occasion du 1er anniversaire de la Wikiversity francophone, le projet de communauté pédagogique visant à proposer des cours en ligne écrits de manière collaborative. Wikinews a rencontré un des « piliers » de ce projet, David Crochet, qui a accepté de revenir sur cette année de construction d'un projet original visant un public très large, allant des premiers apprentissages à l'enseignement supérieur, et cela dans toutes les disciplines.

L'interview

Wikinews fr : Bonjour, et merci d'avoir accepté de répondre à nos questions. Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
David Crochet : David Crochet, je suis enseignant en électrotechnique dans un lycée professionnel de la communauté urbaine de Caen actuellement.
Wikinews fr : Aviez-vous participé à un autre projet de la Fondation Wikimedia comme Wikipédia et, surtout, comment êtes-vous venu à la Wikiversity ?
David Crochet : Comme la majorité des personnes qui sont allées sur un wiki, j'ai débarqué sur Wikipédia afin de voir ce que c'était, et j'ai tout de suite adhéré à la philosophie du système, c'est-à-dire donner aux autres le peu que l'on connait. Donc j'ai commencé par la commune où j'ai vécu étant jeune puis par d'autres pages et continué ainsi à œuvrer pour la communauté. En même temps, j'ai créé quelques pages aussi et en même temps rajouté quelques photos que j'ai pu prendre, sur Commons. Et puis un jour, par un pur hasard je crois, je suis descendu un peu plus bas la page d'accueil pour visiter les autres projets que je ne connaissais pas et je me suis retrouvé sur Wikiversité, sur lequel j'avais vu un cours sur le redressement en électronique de puissance et j'en ai profité pour rectifier une petite erreur (ou plutôt indiquer l'erreur sur la page de discussion). J'ai rajouté quelques petites contributions anonymes, pour enfin créer mon compte. À partir de ce moment là, j'ai très peu contribué sur Wikipédia pour jeter mon dévolu sur Wikiversity.
Wikinews fr : Quel est votre centre d'intérêt principal sur la Wikiversity ?
David Crochet : Depuis que je suis enseignant (1999), j'ai toujours voulu fournir aux autres mes cours, j'ai donc créé un site perso où je met en libre téléchargement mes documents. Wikiversity c'est à peu près la même chose, donc je me vois mal ne pas faire sur un wiki ce que j'ai fait moi-même. Étant professeur d'électrotechnique, j'ai donc essayé au mieux d'apporter mes contributions dans mon domaine, donc tantôt la physique, tantôt les sciences de l'ingénieur. Puis de temps en temps, je visitais les autres domaines auxquels je pouvais apporter mes modestes contributions, car beaucoup de domaines sont pour moi assez obscurs. Ensuite, en collaboration avec les autres contributeurs, on s'est mis à discuter puis à mettre en place un système de navigation entre les différents chapitres d'un cours, je me suis donc mis à ce travail, tandis que d'autres ont catégorisés les pages.
Wikinews fr : Après cette petite présentation, venons en au centre du sujet : la Wikiversity, bien sûr. Bien que Wikinews ait rappelé un historique bref du projet dans son article la Wikiversité francophone fête son premier anniversaire, nous aimerions avoir un historique peut-être plus complet de la part d'un acteur intérieur. Pouvez-vous nous raconter un peu l'histoire de la Wikiversity francophone depuis sa naissance et avec vos impressions personnelles ?
David Crochet : Je n'ai pas pu assister à sa naissance, ni même à son incubation dans Wikibooks. Wikiversité était née depuis une centaine de jours quand je suis arrivé dessus, heu non, quand j'ai créé mon compte, mais bon, ça doit être à une ou deux semaine près. Il y avait déjà beaucoup de choses en place, et lorsque je lis parfois le colloque (ce qui servait avant de salle café), je m'aperçois maintenant qu'il y a eu un boulot monstre avant pour savoir comment organiser les pages (dont on a eu une très grande peur lorsque les dev[2] ont créés les espaces de nommage et que beaucoup de pages ont alors complètement disparu, et que l'on a pu récupérer au bout de quelques minutes). J'en profite également pour souligner et remercier au nom de la communauté le travail admirable qu'ont fait les premières personnes justement, car je pense que ce n'était pas un travail facile, et ça, il ne faut pas l'oublier, car ce n'est pas seulement moi, mais des dizaines de personnes qui, chacune, ont pu et ont fait avancer le projet pour qu'il arrive à ce qu'il est actuellement. Je crois qu'au nom de tous, on peut les remercier chaleureusement. Pour en revenir au début de la Wikiversité, disons qu'il a fallu essuyer les plâtres. Bien entendu, on regardait les confrères en.wv[3] et de.wv[4] pour savoir ce qu'ils faisaient de leur côté, éviter leurs erreurs, piquer leurs bonnes idées. À cela, et au fil du temps, on essaie de créer des nouveaux domaines (comme l'astronomie, la musique et dernièrement le sport et loisirs) afin de faire venir de nouveaux contributeurs pour que l'effet « boule de neige » fasse son travail, un peu comme sur Wikipédia et bien entendu les autres projets.


Wikinews fr : Comment percevez-vous le projet après un an d'existence ? Quelles sont ses forces, ses faiblesses ?
David Crochet : Comparons ce qui est comparable, la Wikiversity francophone se veut orientée pédagogie, l'anglophone développe plus le côté recherche originale. L'espagnole avance lentement. Je crois, et j'essaie de fonctionner de tel sorte que, ce que l'on fait sur Wikiversity soit utilisable le plus simplement par le visiteur. On ne recherche pas la quantité, laissons au temps de le faire. Par contre dès que quelque chose est fait, on essaie de le wikifier à la sauce de la wikiversité. On évite la création de pages qui ne servent à rien. Comme tout, il y a le coté obscur des wiki, c'est à dire les vandales. Autant on était tranquille de ce côté dans les débuts, autant maintenant que le projet se fait de plus en plus connaître, le vandalisme se fait pressentir. On a beau être quatre ou cinq à suivre les RC[5], certains passent entre les mailles des filets et viennent saccager le travail des autres. Administrateur avec d'autres, les outils (qu'ils soient internes au wiki ou avec l'aide de robots sur IRC) nous sont d'une grande utilité pour rapidement pallier un problème. Reste que nous sommes majoritairement de la métropole, donc avec des horaires de présence relativement communes. En effet nous sommes majoritairement des personnes travaillant au sein d'écoles, donc disons que l'on a des tranches horaires critiques. Ce qui est le plus déplorable, c'est que justement le projet se veut orienté vers les personnes qui sont là pour apprendre, je ne vais pas jusqu'à dire qu'il dégrade leur outils de travail, mais… Cela ne va aller en s'améliorant je pense, car on pourrait appliquer des règles de modifications plus strictes, mais on perdrait la philosophie du wiki.
Wikinews fr : Comment voyez-vous l'évolution de la Wikiversity ?
David Crochet : Wikiversity est un projet très jeune (un an et demi pour la première, l'anglophone) et le comité de suivi des projets attend de voir comment évolue les Wikiversity déjà ouvertes avant d'ouvrir, par exemple, la Wikiversity grecque dont le projet est abouti en incubation sur bétawikiversity pour sa création, et n'attend plus que son ouverture. Donc on doit faire nos preuves pour dire que le projet fonctionne, et qu'il peut être indépendant et différent de Wikibooks. Wikimedia Foundation voudrait que Wikiversity soit un support de l'apprentissage, nous sommes partis sur cette directive, nous la développerons. Mais le projet Wikiversity permet aussi à chacun de présenter un projet de recherche original. Recherche que le projet anglophone développe avec une étude des périodes de floraison des fleurs dans le monde. Au départ, je croyais ceci complètement inutile car je pensais que l'objectif était de tirer quelques chose de cela pour apprendre, or c'est mieux, et lorsque je vois comment évolue ce projet, au contraire maintenant, je pense que cela peut être un sujet d'étude pour un étudiant qui justement pourrais utiliser toutes les données qui s'accumulent au fil des jours (le but étant d'indiquer où et quand une plante est en fleur). De cela, je vois bien une thèse d'étude sur les meilleurs lieux de vie d'une plante de part le monde. Nous ne sommes pas pour le moment orienté sur cette direction même si sur notre projet il y a actuellement deux ou trois pages qui serait un peu plus orientées « recherche » qu'orientées « cours d'apprentissage ». Un espace de nommage est déjà prévu mais non encore créé, justement pour recueillir des projets de recherche. Peut-être que Wikiversty sera un support des travail de thèse ou de chercheurs qui, bien entendu, profiterons de la licence du projet pour permettre la libre diffusion de leurs connaissances. Ensuite, il est très difficile de raisonner à plus long terme : qui aurait pu imaginer il y a cinq ans, ce qu'est Wikipédia actuellement ? Donc je ne sais pas ce que pourrait être Wikiversity, même dans deux ans. En ce moment on aimerait apporter plus que du texte et des images. Lorsque je fais un cours devant mes élèves, tout ne s'apprend pas avec un cours sur support papier. Il y a le discours de l'enseignant, ce qui écrit au tableau, mais qui n'est pas nécessaire apprendre. Il manque tout ce côté animation pédagogique que la Wikiversité ne peut offrir actuellement. Prenons l'exemple tout simple d'une réaction chimique. C'est sûr qu'une réaction chimique, c'est tout simplement une équation. Je pense que le cours y gagnerait énormément à montrer justement une vidéo qui présente la réaction chimique évoluer. On espère justement trouver le moyen de créer des séquences vidéos, pas très longues pour éviter d'endormir celui qui la regarde, pour mieux faire comprendre ce que veut faire passer une leçons. Un exemple hyper concret : je suis allé durant l'été dernier au Futuroscope. Il y a une salle qui, par une vidéo, présente l'univers, depuis notre planète jusqu'à son endroit le plus extrême. On aura beau faire des documents texte pour expliquer ce qu'est que l'univers, il manquera toujours ce quelque chose qui ferra que l'on s'en souviendra tout le temps. Donc en ce moment on réfléchit à savoir comment on pourrait car là, c'est sûr, cela demande plus de moyens que d'être seulement devant un PC en train de modifier une page du wiki.
Wikinews fr : Comment voyez-vous l'évolution de la Wikiversity ?
David Crochet : Ha, un petit verre d'eau Wikinews fr, vous avez le hoquet ? Voila, ça va mieux on dirait. C'est bon ? on peut reprendre[6].
Wikinews fr : Qu'espérez-vous pour la Wikiversity ? De quoi/qui le projet a-t-il besoin ?
David Crochet : Qu'est-ce que j'espère ? Noël approchant, je rêve. Je rêve d'une Wikiversity pleine de cours, pleine de documents, d'utilisateurs heureux d'apprendre ou d'avoir un lieu pour justement apprendre autrement ou autre chose qu'il ne peuvent là où ils sont. Soyons réalistes, j'aurais beau rêver, je crois que ce que le projet mérite de mieux c'est de vous, de nous, de toute le monde. Comme je le disais au départ, chacun sait quelque chose. Si tout le monde pouvait apporter le peu qu'il connaît, je pense que les, ou tous les projets évolueraient. Plus concrètement, il y a beaucoup de choses à créer, des départements sont là, mais sont vides, aucun cours, aucun support d'apprentissage. Donc on a besoin de personnes qui veulent nous aider un peu. Bien sûr, on voudrait que beaucoup s'investissent dans ce projet. Mais s'investir ce n'est pas forcément être là tout le temps, mais juste faire évoluer de temps en temps le projet.
Wikinews fr : Dernière question, comment s'est passée la première rencontre entre contributeurs de la Wikiversité qui s'est tenue le 1er décembre dernier ?
David Crochet : Pile poil 1 an après sa création, 8 membres se sont donnés rendez-vous dans un petit restaurant de Paris pour discuter de tout et de Wikiversity un peu quand même. Une simple réunion officieuse, le but était de justement de se voir, car discuter par écran interposé, il manque ce quelque chose d'humain que seul une réunion physique peut apporter. Ces 1 an ont été l'occasion de se réunir, mais, c'est certain, il y en aura encore d'autres dans les prochains mois.

J'avais déjà rencontré quelques utilisateurs lors de la réunion de Wikimédia France début septembre pour une présentation rapide du projet Wikiversity. Donc ce fut un bel après-midi pour tout le monde je pense. Cela sera reconduit, on va peut-être pas attendre encore début décembre pour se revoir, mais déjà certaines occasions se présentent pour se réunir encore, peut-être avec des nouveaux contributeurs.

Wikinews fr : Merci beaucoup d'avoir répondu à nos questions… Nous vous laissons le mot de la fin.
David Crochet : Non, je ne vais pas me la faire à la Korben Dallas au micro de Ruby Rhod, mais cela m'aurait bien plu. Non sérieusement. Je vais me répéter, mais je tiens à cœur de le dire : Wikiversity, ce n'est pas seulement moi. Ce sont d'autres personnes qui ont la même envie de faire vivre ce projet, qui voudrait faire plus et encore plus et je voudrais à travers cette interview les remercier de tout le travail qu'ils abattent et leurs dire merci, merci de tout le travail qu'ils font, de leurs heures passées à trifouiller le code wiki pour justement faire de Wikiversité un lieu chaleureux où il y fait bon vivre, où il y fait bon apprendre. Merci à eux, merci à tout ceux qui ont fait, font et feront vivre ce projet qu'est Wikiversity.
Notes

Articles liés

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).