Un tremblement de terre secoue une nouvelle fois Christchurch

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de l'intensité du séisme (échelle de Mercalli).

13 juin 2011. – Dix personnes ont été blessées dans une série de séismes survenus lundi matin près de Christchurch, la deuxième plus grande ville néo-zélandaise, rapporte la chaîne australienne ABC.

L'épicentre du premier séisme de magnitude 5,2 sur l'échelle du moment a été localisé à neuf kilomètres au sud-est de Christchurch, déjà frappée par un violent tremblement de terre en février dernier. Une heure et demie plus tard, un autre séisme de magnitude 6,0 s'est produit à treize kilomètres au nord-est de Christchurch. La troisième secousse de magnitude 4,6 a également été enregistrée ensuite à onze kilomètres à l'est de la ville.

Selon un rapport de la police, un édifice se serait effondré, piégeant plusieurs personnes. Les journaux néo-zélandais rapportent que des centaines de personnes était en train d'évacuer les établissements scolaires, les bureaux et les habitations après les répliques.

Le séisme a été localisé à une profondeur de 9 kilomètres par l'USGS, l'organisme gouvernemental américain chargé de la surveillance de l'activité sismique.

Six personnes ont été transportées à l'hôpital après le séisme de 15 h (de magnitude 5,2). Certaines routes et les ponts ont été fermés en raison des dommages ou bien de liquéfaction. La cathédrale de Christchurch a été gravement endommagée après le tremblement de terre selon la police.

Fin février, un séisme de magnitude 6,3 a frappé Christchurch faisant 240 morts et disparus. Plusieurs édifices de la ville, y compris la cathédrale, ont été détruits et certains quartiers sont devenus inhabitables. Les dégâts s'élèvent à plus de 15 milliards de dollars.

Le premier ministre néozélandais John Key a qualifié cet événement de « jour le plus sombre de l'histoire du pays ».

Sources