Séisme en Nouvelle-Zélande : plus de 15 milliards de dollars de dégâts

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une partie de la flèche de la cathédrale de Christchurch s'est effondrée.
La cathédrale est sérieusement endommagée.

28 février 2011. – La réparation des dégâts causés par le séisme dévastateur qui a frappé la Nouvelle-Zélande le 22 février coûtera près de 15 milliards de dollars, rapportent lundi les agences occidentales se référant au premier ministre néo-zélandais, John Key.

D'après le bilan précédent, les dégâts s'élevaient à 12 milliards de dollars. 90 millions de dollars seront versés aux personnes privées de travail par le tremblement de terre, a précisé M. Key.

Le responsable des opérations de secours, Jim Stuart-Black, a estimé que « retrouver quelqu'un de vivant sur l'un des sites que nous fouillons relèverait du miracle ». Une cinquantaine de personnes sont encore portées disparues. La région de Christchurch se prépare à affronter une tempête et des vents violents, qui pourraient stopper les équipes de secouristes. « Si l'on a de très fortes rafales, ça aura un impact sur les structures et affectera les opérations de secours dans les endroits où les bâtiments sont instables », a indiqué le maire de la ville Bob Parker.

Le séisme de magnitude 6,3 a frappé la deuxième plus grande ville de Nouvelle-Zélande, Christchurch (sud) en tuant 147 personnes. Le foyer se trouvait à quatre kilomètres de profondeur. Plusieurs édifices de la ville, y compris la cathédrale, ont été détruits et certains quartiers sont devenus inhabitables.

Photographies

Commons-logo.svg Voir plus d'images

Sources