UE : la Commission propose un plan de relance de 750 milliards d'euros

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ursula von der Leyen en 2019 au Parlement européen.

27 mai 2020. – Les milliards d'euros continuent de s'accumuler pour la relance européenne d'après la crise de la pandémie de COVID-19. Après les 540 milliards d'euros accordés sous forme de prêts, dans le cadre des mesures d'urgence, par le Conseil européen, puis des 1 000 milliards d'euros que la banque centrale européenne va injecter dans le système financier, ce sont désormais 750 milliards supplémentaires que la Commission européenne a souhaité ajouter par son plan de relance de l'économie de l'Union.

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, avait annoncé souhaiter un plan de relance « massif ». Elle a présenté le plan qu'elle souhaite conduire au Parlement européen ce 27 mai. Pour financer ce plan européen, la Commission a innové et propose pour la première fois une émission de dette mutualisée européenne d'une ampleur jamais atteinte. Sur les 750 milliards levés par cette dette, 500 seront directement transférés aux États membres les plus affectés par la crise. Toutefois, le transfert des milliards d'euros devra s'accompagner d'un plan d'investissement et de reformes qui devront s'inscrire dans les nouvelles priorités éditées par la Commission, à savoir une augmentation de la souveraineté européenne et la transition écologique. La pré-affectation de ces 500 milliards d'euros a été étudié par la Commission. Ainsi, l'Italie devrait se voir accorder 82 milliards, l'Espagne 77 milliards, la France 39 milliards, la Pologne 38 milliards et l'Allemagne 29 milliards.

Pour les 250 milliards d'euros restants dans le plan, la Commission a imaginé un système de prêts aux États membres. Là encore, une pré-affectation a été pensée. 91 milliards pour l'Italie, 63 milliards pour l'Espagne et 26 milliards pour la Pologne. Dans ces 250 milliards, aucune pré-affectation ne concerne l'Allemagne ou la France.

Le remboursement des 750 milliards empruntés ne devrait pas s'effectuer avant 2028 et s'étalerait jusqu'en 2058. En revanche, les modalités pour trouver les fonds nécessaires au remboursement ne sont pour l'heure par définies.

Le plan de relance européen est dépendant du budget européen de long terme défini sur la période 2021-2027. Il n'a pas encore été adopté par les États membres et fera l'objet de négociations. Le budget européen de long terme devrait être de 1 100 milliards d'euros (qui ne contiennent pas les 750 du plan de relance). La Commission ne souhaite pas attendre 2021 pour mettre en œuvre son plan de relance ; elle a proposé d'adopter une rallonge au budget 2014-2020 pour être en capacité de fournir les premières aides en septembre 2020.

Parallèlement au plan de relance, la Commission européenne a présenté un volet de lutte contre les crises. Ce volet a pour objectif d'améliorer la réponse des institutions européennes en cas de crise par la constitution en amont de stocks de matériels et de création d'équipes opérationnelles.

Wikinews-logo.png
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Pandémie de COVID-19.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

27 mai 2020

Jour suivant avant