Trophée LEN 2009-2010 : dernière journée du groupe A à Montpellier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

25 octobre 2009. – Aujourd'hui, dimanche matin, a eu lieu la dernière des quatre journées du premier tour de qualification du trophée de la Ligue européenne de natation.

À Montpellier, dans le sud de la France, un seul des trois matchs du groupe A comportait à son commencement un enjeu : le Dinamo de Bucarest devait gagner contre le Ferencváros Torna Club de Budapest pour espérer être à égalité avec ce club et le Montpellier Water-Polo, organisateur dans la piscine d'Antigone. En effet, si celui-ci perdait contre le Vaterpolo Akademija Cattaro, c'est la plus petite différence de buts qui aurait désigné l'éliminé.

Les drapeaux de la Ligue européenne de natation et des pays dont sont originaires les clubs et les arbitres étaient accrochés sur l'escalier situé à la tête du bassin Vénus de la piscine d'Antigone. Pour les clubs, de gauche à droite : les drapeaux du Danemark, de Hongrie, d'Italie, du Monténégro, de Roumanie et de France.

Savona - Odense

À 8h30, dernier match et défaite 3-25 pour le Frem Odense contre le leader du groupe, le Rari Nantes Savona, devant une petite poignée de visiteurs, dont, pour moitié, des dirigeants italiens venus aux nouvelles.

Rencontré avant qu'il n'entre s'entraîner avant cette rencontre, le capitaine Heino Simonsen rappelait que l'équipe danoise est composée uniquement d'amateurs. D'ailleurs, deux absents du premier tour ne pouvaient se libérer de leurs obligations professionnelles. Les onze présents, eux, ont subi les deux matchs le même jour du vendredi.

Vingt-deux fois champion du Danemark, le Frem Odense en a remporté seize d'affilée ces dernières saisons. Néanmoins, la différence de niveaux à l'échelle européenne a fait choisir au club de participer au Trophée LEN, la seconde coupe d'Europe, plutôt qu'à l'Euroligue de water-polo.

À trois entraînements par semaine, les Danois ont été courageux de se confronter sans baisser les bras à des professionnels entraînés toute la semaine. Ces derniers ont acquis l'endurance nécessaire aux actions automatiques, aux changements spontanés de tactiques, etc. Ils disposent également des installations et du confort (comme les peignoirs personnalisés pour Savona).

Bucarest - Budapest

Avant-dernier échauffement de joueurs dans le bassin olympique d'Antigone à l'occasion de ce premier tour.
Les joueurs du Dinamo devaient gagner à tout prix pour se qualifier à la différence de but.

La seconde partie fut plus disputée devant une quarantaine de personnes et les membres du Montpellier Water-Polo, dont la qualification pouvait être acquise par ce seul résultat.

Le FTC Budapest domine globalement la partie : 1-3 en leur faveur à la fin du premier quart-temps. Les Hongrois prennent encore un but d'avance à la fin du second quart-temps : 2-5. Dès cette première mi-temps, les coups de sifflets pleuvent sur les attaquants comme sur les défenseurs, même si les arbitres finissent par signaler à des joueurs qu'ils ne sanctionneront pas non plus sur des mimes de bousculades.

Il faut trois minutes en troisième période pour voir un but inscrit avant que, exclusions aidant depuis le début, un premier joueur soit définitivement exclue du jeu côté Budapest. En fin de période, Bucarest se reprend en attaque et reprend un but sur son retard : 5-7.

À partir de la quatrième période, le staff montpelliérain commente le match pendant que leurs joueurs s'échauffent, impatients de voir les Roumains être dépassés par le score. Mais, ceux-ci font pression sur la défense hongroise et obtiennent un pénalty et jugé pas évident par les hôtes. Mais, le buteur roumain Alexandru Barabas Matei Guiman n'a pas le temps de savourer son but qu'il est exclu pour sa troisième faute grave vingt secondes après. Ce qui n'empêche pas son équipe d'égaliser 7-7 dans la foulée, au grand dam de Montpellier. Encore 4 minutes 55 secondes.

Budapest reprend l'avantage à 3 minutes cinquante de la fin. Beaucoup de tirs manquent les filets jusqu'à ce que deux secondes avant le coup de sifflet final, seul face au gardien, Márton Tóth (n°8) ne libère le Montpellier Water-Polo. 7-9 pour Budapest, également qualifié pour le second tour ; Bucarest éliminé.

Montpellier - Cattaro

Comme l'ont montré l'ensemble des équipes, aucune qualification avant la fin du tournoi n'est une excuse pour ne pas jouer. Le Montpellier Water-Polo et le Vaterpolo Akademija Cattaro l'ont prouvé en fin de matinée par un duel dur.

Les attaques proches du but furent difficiles à atteindre pour Montpellier. Surtout avec la solide défense monténégrine qui ne craint pas les exclusions pour faute défensive.
Petit public dominical et caméra de l'émission sportive de 7L TV. La veille samedi, c'est France 3 Sud qui était là.

Dès la première période, les Monténégrins montrent leur maîtrise : 2-5 en leur faveur et 3-8 à la mi-temps.

Un coup dur pour Montpellier survient au début de la troisième période. Dès le début, l'entraîneur français Fabien Vasseur signale qu'il estime nombreuses les erreurs d'arbitrage sur les fautes sifflées contre ses joueurs. Une minute trente après le début du quart-temps, Hansen marque un but validé par les arbitres. Mais, en faisant un geste du bras pour célébrer son geste, son coude paraît heurter le visage du joueur de Cattaro qu'il n'a pas vu derrière lui. La sanction tombe immédiatement : le joueur est exclu définitivement, son équipe réduite à six pour quatre minutes et un pénalty (raté) accordé à l'adversaire.

Dans l'adversité, les Montpelliérains battent à six les sept Monténégrins 3 buts à 2. Teo Djogaš est même exclu du jeu pour sa troisième faute grave. Mais, revenu à sept, les hôtes doivent voir cet effort détruit par les trois buts en deux minutes du 5 Ivan Bjelobrković. 7-14 avant la dernière période.

Plus efficace en attaque, l'équipe de Cattaro mène le score en quatrième période : 1 but montpelliérain contre 4. Score final : 8-18 et le deuxième place du groupe A pour le club du Monténégro.

Voir aussi : Trophée LEN 2009-2010 : difficile dernier match pour le Montpellier Water-Polo contre Cattaro.

Classement final

Au terme de quatre jours d'une compétition observée par Andrey Constantinov, délégué de la LEN, les quatre premiers se qualifient pour le second tour du Trophée : le Rari Nantes Savona, le Vaterpolo Akademija Cattaro, le Ferencváros Torna Club Budapest et le Montpellier Water-Polo. Ils vont rejoindre dans un second tour de qualification les clubs éliminés du premier et du second tour de l'Euroligue de water-polo.

Classement provisoire du groupe A après le troisième des cinq matchs.
Class. Club Pts J G N P pp pc +-
1. Rari Nantes Savona (Italie) 15 5 5 0 0 76 32 +44
2. Vaterpolo Akademija Cattaro (Monténégro) 12 5 4 0 1 79 26 +43
3. Ferencváros Torna Club Budapest (Hongrie) 9 5 3 0 2 59 35 +24
4. Montpellier Water-Polo (France) 6 5 2 0 3 54 50 +4
5. Dinamo Bucharest (Roumanie) 3 5 1 0 4 50 57 -7
6. Frem Odense (Danemark) 0 5 0 0 5 21 129 -108

Sources : Ligue européenne de natation, 23 octobre 2009, soir.
Légende : vert pour les places qualificatives au second tour, rose pour l'élimination.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).