Tour de France 2012 : Thibaut Pinot signe la première victoire française dans la 8e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tracé du Tour
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2011
2013 après

8 juillet 2012. – La première étape franco-suisse à travers les montagnes du Jura aura été mouvementée pour le peloton qui s'est fragmenté en divers groupes sur tout le parcours. Une fois de plus, les ascensions et les chutes ont menées la vie dure aux coureurs et ont permis la formation d'une échappée qui aura eu du mal à se former. Un des points marquants de cette étape est la blessure du champion olympique Samuel Sánchez, à la suite d'une chute, qui l'a contraint à l'abandon et risque de compromettre sa participation aux jeux olympiques de Londres en août. À l'avant, le suédois Fredrik Kessiakoff se lance dans une échappée en solitaire sur plus de 70 km, mais il est dépassé par le français Thibaut Pinot, benjamin du peloton, au sommet du col de la Croix qui remporte l'étape à Porrentruy, signant la première victoire française dans cette édition 2012 du Tour de France. Quelques changements au classement général, mais Bradley Wiggins conserve son maillot jaune ; aucun changement du côté du maillot vert. Fredrik Kessiakoff s'empare du maillot à pois rouges et Tony Gallopin et Thibaut Pinot réduisent leur retard sur Rein Taaramäe qui conserve la maillot blanc. L'équipe RadioShack-Nissan prend la tête du classement par équipes.

Profil de l'étape

Parcours[modifier | modifier le wikicode]

C'est une étape avec un profil en dent de scie que parcourent aujourd'hui les coureurs sur les 157,5 km séparant Belfort de Porrentruy. Au kilomètre 20, le peloton franchit la côte de Bondeval (499 m), classée en catégorie 4, puis engage l'ascension de la côte du Passage de la Douleur (806 m), de catégorie 3 et située au kilomètre 32. Les coureurs redescendent ensuite sur la vallée du Doubs pour attaquer de suite la côte de Maison-Rouge (784 m), première côte de l'étape classée en catégorie 2 au kilomètre 50. Après avoir traversé les plateaux du Haut-Doubs, le peloton redescend de nouveau sur la vallée du Doubs pour franchir la frontière franco-suisse et entamer l'ascension de la côte de Saignelégier (979 m, catégorie 2) au kilomètre 73. Après avoir franchi la zone de ravitaillement du Bémont au kilomètre 75, le peloton repasse en fond de vallée avant de s'engager sur la côte de Saulcy (928 m, catégorie 2) au kilomètre 97. Après le sprint intermédiaire des Genevez au kilomètre 107, la course descend encore dans la vallée pour franchir la côte de la Caquerelle (928 m, catégorie 2) au kilomètre 130,5, puis redescendre dans la vallée du Doubs. Le peloton s'engage alors dans la dernière difficulté de l'étape : le court, mais très raide, col de la Croix (789 m) au kilomètre 141,5, classé en catégorie 1 ; à la suite de ce col, les coureurs redescendent sur la ville-arrivée de Porrentruy.

Déroulement[modifier | modifier le wikicode]

Un mauvais début d'étape pour Matthew Lloyd qui chute dans la portion neutralisée, retardant le départ réel. Un premier groupe d'échappés, composé de plusieurs leaders, se forme dès le kilomètre 5 ; le coureur allemand Jens Voigt parvient à s'extirper du groupe lors de l'ascension de la côte de Bondenval et franchit seul en tête la côte du Passage de la Douleur, qui fait déjà quelques victimes au sein du peloton comme Tyler Farrar. Pendant ce temps, le groupe de poursuivants subit plusieurs remaniements, mais ne parvient pas à semer le peloton ; au kilomètre 39, Voigt est rattrapé par ce dernier. Les attaques se multiplient, formant plusieurs groupes qui fusionnent peu à peu pour donner un groupe de 24 coureurs qui ne parvient cependant toujours pas à creuser l'écart ; Jens Voigt, accompagné de Steven Kruijswijk, reprend la tête de la course. Malheureusement, le duo est rattrapé par le groupe de poursuivants dans les derniers mètres de la côte de Maison-Rouge. Durant cette acsension, Blel Kadri tente à son tour l'aventure en solitaire, mais est rapidement rattrapé par le groupe des poursuivants, qui cherche à creuser l'écart avec un peloton qui, emmené par l'équipe Sky, a accéléré l'allure.

Une chute à l'arrière du peloton, au kilomètre 56, met à terre Alejandro Valverde et Samuel Sánchez et retarde Thomas Voeckler. Sánchez est contraint d'abandonner la course en raison d'une blessure à l'épaule et d'une fracture de la main. À l'avant de la course, Jérémy Roy passe à l'attaque et arrive à distancer ses poursuivants avec 40 s d'avance sur le groupe des poursuivants et 1 min 10 s sur le peloton. Roy est rapidement rejoint par Fredrik Kessiakoff au sommet de la côte de Saingelégier ; Kruijkswijk et De Weert rattrapent le duo dans l'ascension de la côte de Saulcy où Kessiakoff part seul à l'avant et sème ses concurrents. Il franchit la côte de la Caquerelle avec 1 min 45 s d'avance sur les poursuivants et 3 min 25 s d'avance sur le peloton.

Dans cette ascension, le groupe de poursuivants se disloque, tout comme le peloton. Thibaut Pinot et Tony Gallopin arrivent à creuser l'écart avec les poursuivants et prennent Kessiakoff en chasse. Durant l'ascension du col de la Croix, Pinot dépose Gallopin et double Kessiakoff peu avant le sommet du col ; dans le même temps, le groupe des poursuivants est dépassé progressivement par le groupe maillot jaune, composé de 9 coureurs, qui franchit le col 1 min 45 s après Pinot. Le jeune coureur français se lance alors dans la descente du col, puis dans la plaine menant à Porrentruy en maintenant l'écart avec un Kessiakoff exténué qui tente de se raccrocher à un groupe maillot jaune qui réduit progressivement l'écart avec le français, sans pour autant parvenir à la rattraper, ce qui permet au benjamin du peloton de remporter l'étape avec 26 s d'avance sur ce groupe. Cadel Evans dispute la seconde place au sprint, mais ne parvient pas à grappiller la moindre seconde sur Bradley Wiggins.

Classements[modifier | modifier le wikicode]

Étape[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of France.svg France Thibaut Pinot FDJ-Bigmat en 3 h 56 min 10 s
2. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing + 26 s
3. Flag of France.svg France Tony Gallopin RadioShack-Nissan m.t.
4. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Bradley Wiggins Sky m.t.
5. Flag of Italy.svg Italie Vincenzo Nibali Liquigas Cannondale m.t.
6. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jurgen Van Den Broeck Lotto-Belisol m.t.
7. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Christopher Froome Sky m.t.
8. Flag of Russia.svg Russie Denis Mendchov Katusha m.t.
9. Espagne Espagne Haimar Zubeldia RadioShack-Nissan m.t.
10. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck RadioShack-Nissan 30 s

Général[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Bradley Wiggins Sky en 38 h 17 min 56 s
2. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing + 10 s
3. Flag of Italy.svg Italie Vincenzo Nibali Liquigas Cannondale 16 s
4. Flag of Russia.svg Russie Denis Mendchov Katusha 54 s
5. Espagne Espagne Haimar Zubeldia RadioShack-Nissan 59 s
6. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Christopher Froome Sky 1 min 32 s
7. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Maxime Monfort RadioShack-Nissan 2 min 8 s
8. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jurgen Van Den Broeck Lotto-Belisol 2 min 11 s
9. Flag of Ireland.svg Irlande Nicolas Roche AG2R La Mondiale 2 min 21 s
10. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis 2 min 27 s

Points[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Slovakia.svg Slovaquie Peter Sagan Liquigas-Cannondale 217 pts
2. Flag of Australia.svg Australie Matthew Goss Orica-GreenEDGE 185 pts
3. Flag of Germany.svg Allemagne André Greipel Lotto-Belisol 172 pts

Montagne[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Sweden.svg Suède Fredrik Kessiakoff Astana 21 pts
2. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Christopher Froome Sky 20 pts
3. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing 16 pts

Jeune[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis en 38 h 20 min 23 s
2. Flag of France.svg France Tony Gallopin RadioShack-Nissan + 46 s
3. Flag of France.svg France Thibaut Pinot FDJ-Bigmat 1 min 14 s

Équipe[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg RadioShack-Nissan en 114 h 56 min 52 s
2. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Sky + 2 min 51 s
3. Flag of Italy.svg Italie Liquigas-Cannondale 10 min 6 s

Combativité[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]